Abstract

Le présent article examine, sous l'angle du concept, de la mesure et de la règlementation, les défis associés à la promotion du travail décent pour les travailleuses domestiques. Après une brève présentation de la réalité du travail domestique qui résume les récentes estimations de son importance et de ses caractéristiques, l'article traite de certains défis conceptuels que pose la promotion du travail décent pour les travailleuses domestiques, y compris le fait qu'on ne peut caser le « travail domestique » dans aucune théorie sur les causes de l'informalité. L'article porte aussi sur la difficulté de recueillir, de compiler et de comparer des statistiques concernant les travailleuses domestiques et aborde les obstacles à la réglementation de cette main-d'oeuvre, y compris le paradoxe selon lequel de nombreux économistes cherchent à réglementer les entreprises informelles, mais déréglementent le marché du travail. L'article offre en conclusion des exemples prometteurs d'initiatives actuelles pour améliorer la voix représentative (grâce à l'organisation), la visibilité officielle (grâce à de meilleures statistiques) et la reconnaissance juridique des travailleuses domestiques (grâce à des lois et à des poursuites juridiques pour faire respecter leurs droits).

Abstract

This article examines the conceptual, measurement, and regulatory challenges of promoting decent work for domestic workers. After a brief introduction to the reality of domestic work, summarizing recent estimates of its significance and characteristics, the article presents some conceptual challenges to promoting decent work for domestic workers, including the fact that "domestic work" does not fit neatly within any of the causal theories of informality. It then discusses the challenge of collecting, compiling, and comparing statistical data on domestic workers and examines the barriers to regulating domestic workers, including the paradox that many economists seek to regulate informal enterprises but deregulate labour markets. The article concludes with some promising examples of what is currently being done to increase the representative voice (through organizing), official visibility (through improved statistics), and legal validity of domestic workers (through laws and legal cases).

pdf

Additional Information

ISSN
1911-0235
Print ISSN
0832-8781
Pages
pp. 167-184
Launched on MUSE
2011-05-21
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.