In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

Reviewed by:
  • Assia Djebar
  • Amine Bekhechi
Redouane, Najib et Yvette Bénayoun-Szmidt. Assia Djebar. Coll. Autour des écrivains maghrébins. Paris: L'Harmattan, 2008. ISBN 9782296051942. 376 p.

Dans cet ouvrage, Najib Redouane et Yvette Bénayoun-Szmidt ont réussi à rassembler une collection d'articles dont le contenu serait d'un grand apport à tous ceux et celles qui s'intéresseraient de près ou de loin à l'œuvre d'Assia Djebar. Un total de vingt chercheurs s'est penché sur vingt-six différents textes d'Assia Djebar. Disons de prime abord que cette décortication d'une grande partie de l'œuvre de Djebar permet non seulement la pénétration de l'espace djebarien, mais aussi la compréhension de la décision d'Assia Djebar d'avoir pris la parole au nom des intellectuels algériens. Établis dans un ordre chronologique, les articles se penchent sur l'itinéraire d'écriture de cette écrivaine algérienne qui va de l'année 1957 à 2003. Chaque article emprunte une démarche qui dévoile l'originalité tant du point de vue de la forme que du fond des romans d'Assia Djebar.

Le livre commence avec un article d'introduction dans lequel le lecteur découvre les détails de la vie d'Assia Djebar en tant que simple femme et en tant qu'écrivaine francophone algérienne. Il y a en effet une excellente rétrospective à la fois sur la vie de l'auteur ainsi que sur son œuvre. Ce premier article explique aussi le pourquoi de ce recueil d'articles sur Assia Djebar, car par rapport aux innombrables articles qui ont précédé ce collectif, ils introduisent de l'originalité, ainsi qu'une certaine particularité. On nous rappelle aussi que ce livre a été élaboré sous la forme d'une série d'articles, dont l'objectif est d'exprimer des points de vue divers, qui encourageraient plus particulièrement une lecture plurielle de l'œuvre d'Assia Djebar.

Le livre est divisé en deux parties bien distinctes intitulées: des études au singulier et des études au pluriel. La première partie est réservée à des études critiques sur un texte particulier d'Assia Djebar. Les sujets abordés sont multiples, mais donnent à la fois des réponses aux questions pourquoi, quand et, comment Assia Djebar a découvert l'écriture, ainsi que la démarche qu'elle a adoptée pour la maintenir en constante évolution. L'ensemble des articles de cette première partie montre comment la prise de parole de Djebar symbolise en quelque sorte l'interruption "du silence dans lequel les femmes et leur mémoire ont été trop longtemps enfermées" (14). L'acte d'écrire de Djebar est en fait présenté dans cette première partie comme un engagement envers toutes les femmes arabomusulmanes. Une chose est sûre, l'écriture djebarienne indique "le dévoilement des tabous et des mystères […] et la mise en lumière des causes de l'oppression sexiste et de la violence masculine" (40–42). C'est ainsi qu'Alfred Mortimer notera d'ailleurs que le premier roman d'Assia Djebar, La Soif, indiquait déjà qu'il s'agissait d'un auteur d'avant-garde, car la femme ne jouait plus le rôle de figurante, sa participation active dans la lutte pour l'indépendance de l'Algérie étant clairement mise en relief (91–101). [End Page 250]

Les différents articles de ce livre sont présentés d'une manière chronologique. Le passage d'un roman à l'autre n'est nullement un acte gratuit, car comme le confirme Hafid Gafaïti, Assia Djebar a toujours adopté "une certaine continuité dans sa démarche" (229), autrement dit, elle a choisi sciemment d'écrire chaque livre par rapport à une période spécifique vécue. En fait, l'ensemble des articles de cette première partie démontre qu'Assia Djebar a toujours été entre: "le passé et le présent […] et qu'il y a toujours une continuité chronologique entre autrefois et aujourd'hui, mais qu'à chaque fois qu'elle veut en...

pdf

Additional Information

ISSN
2156-9428
Print ISSN
1552-3152
Pages
pp. 250-252
Launched on MUSE
2011-03-31
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.