Abstract

Cet article discute le veuvage féminin et masculin en Nouvelle France au dix-huitième siècle. Pendant l'Ancien Régime, le veuvage était un fait normal qui frappait sans faire de distinction. Mais les méthodes employées pour assurer la survie d'une famille rompue, le comportement de l'époux survivant, et les possibilités qui lui étaient ouvertes furent influées par son sexe. Quelques-uns des plus importants problèmes du veuvage—les stratégies utilisées par le survivant, le rôle de la parenté et de la communauté, et les ramifications des deuxièmes noces sur les enfants et les biens du premier lit—sont abordés dans cet article.

pdf

Additional Information

ISSN
1543-7787
Print ISSN
1539-3402
Pages
pp. 49-61
Launched on MUSE
2003-05-09
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.