Abstract

Cet essai analyse les rapports entre les Français et les Iroquois entre 1701 et 1760. L'interprétation historique courante les caractérise comme hostiles, froids, et insignifiants. Mais les archives canadiennes révèlent des rapports culturels intimes, réciproquement salutaires, et soutenus par de fréquents contacts personnels entre les Français et les Iroquois au dix-huitième siècle. Après 1701, les Français acceptaient la neutralité iroquoienne, et fondaient leur alliance avec ces puissantes nations amérindiennes sur des principes qui ressemblaient de près le concept iroquoien de kaswentha: un rapport pacifique basé sur la coexistence du pouvoir dans un contexte de respect pour l'autonomie et le caractère distinctif de chaque groupe. La bonne volonté des Français en réglant leur politique vis-à-vis des Iroquois après une période prolongée de guerre au dix-septième siècle permet aux peuples iroquoiens de retenir leurs positions comme nations indépendantes pendant la conquête du Canada et jusqu'au présent.

pdf

Additional Information

ISSN
1543-7787
Print ISSN
1539-3402
Pages
pp. 63-80
Launched on MUSE
2003-05-09
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.