In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

Roman d'amour et roman domestique: mutations du genre au tournant du XVIIIe siècle Shelly Charles Faire encore des romans, toujours parler d'amour, de sentiment, de passioniJe suis bien grande pour m'occuper de ces propos enfantins; le temps oùj'aimais est si loin de moi! Quandje m'applique à peindre les transports de deuxjeunes amants il me semble queje radote.1 De l'ascendant de l'amour sur le roman« I 'amour est toujours l'objetprincipal des romans », affirme Mme -1—Jde Staël en 1795 dans son Essai sur lesfictions.2 Cette définition thématique courante du genre romanesque3 ne revientplus, à lafin du XVIIIesiècle, à un simple constat qui explique éventuellement la nature suspecte d'un genre mineur: il s'agit maintenant de la condamnation de ce déplorable état de fait et d'un urgent appel à un amendement. Au tournant du siècle, alors que le roman jouit d'un succès sans précédent, qu'il semble même en passe de détrôner les genres classiques , une réflexion s'engage sur les causes traditionnelles de sa dévalorisation.4 Pour rendre le roman digne de l'attrait universel qu'il 1 Mariejeanne Riccoboni, lettre à David Garrick, 3 mai 1769, dans Mme Riccoboni's Letters to DavidHume, David Garrick andSirRobertListon, 1 764-1 783, SVEC 149, éd.James C. Nicholls (Oxford: Voltaire Foundation, 1976). 2 Mme de Staël, Œuvres dejeunesse, éd. S. Balayé (Paris: Desjonquères, 1997), 131-56. Les références renvoient à cette édition. 3 « L'amour [...] en est toujours le sujet principal ».Jean François de La Harpe, Cours de littérature ancienne et moderne (1799-1805; Paris: Didot, 1840), 3:189. 4 Pour une discussion générale de la poétique du roman au tournant du siècle, voir S. EIGHTEENTH-CENTURY FICTION, Volume 17, Number 3, April 2005 510 EIGHTEENTH-CENTURY FICTION exerce, ou plutôt pour mieux exploiter cet attrait, il s'agit de l'encourager à se libérer de l'hégémonie amoureuse, d'autant plus dégradante que l'on reconnaît alors dans ce genre triomphant « une des plus influentes » productions de l'esprit. À l'ouverture formelle du roman, la fameuse absence de règles, de mieux en mieux admise et même reconnue comme source de sa force et de sa capacité de renouvellement, doit correspondre une ouverture tiiématique équivalente , indispensable à un genre qui, par son extraordinaire influence sur« la morale des individus, [...] doit ensuite former les mœurs publiques »: « Plus le don d'émouvoir a de puissance réelle, plus il importe d'en étendre l'influence aux passions de tous les âges, aux devoirs de toutes les situations », explique Mme de Staël. L'amour, passion dévorante, doit se réduire à sajuste place, se ranger aux côtés des autres « affections privées » ou « domestiques » dont il fait partie. C'est à l'expérience anglaise que la critique fait ici appel pour établir le rapport entre l'exclusive de la tiiématique amoureuse et le statut subalterne du roman français: l'ouverture thématique est en effet perçue comme indissociable du rang eminent qu'occupe le genre romanesque dans la littérature anglaise. Les romans français, dit-on alors, sont « des miniatures plutôt que des tableaux »,5 et la critique d'opposer ces « miniatures » françaises où toutes les affections sont subordonnées à l'amour, « auquel tout se rapporte, qui absorbe tout », aux « vastes cadres » du roman anglais où « toutes les idées viennent se placer » et où l'amour n'est assez souvent « qu'un accessoire ».6 On ne cesse de citer le « phénomène » romanesque du jour, Caleb Williams, un roman « sans amour ». Le roman est dévalorisé non seulement par son principe « monoth ématique », mais par la nature spécifique du tiième qui le domine. Outre l'immoralité qui peut porter à condamner un genre capable d'éveiller la passion qu'il décrit (« l'amour s'accroît par le tableau de ses propres sentiments », constate Mme de Staël), c'est la facilité même d'intéresser par le récit...

pdf

Additional Information

ISSN
1911-0243
Print ISSN
0840-6286
Pages
pp. 509-536
Launched on MUSE
2011-07-06
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.