In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

  • La réception d’Albert Hirschman à Paris
  • Pierre Grémion (bio)

L’œuvre d’Albert Hirschman est aujourd’hui internationalement reconnue. Que La Revue Tocqueville lui consacre un numéro spécial en est un nouveau témoignage. Pour ce numéro, il m’a été demandé de traiter de sa réception en France. Aussi examinerai-je comment cette œuvre s’est frayée un chemin dans la ville capitale à partir du milieu de la décennie 1960. Les livres d’Hirschman ont été traduits et édités par différents éditeurs. Cette variété éditoriale n’est pas insignifiante : elle renvoie à des relais privilégiés qui s’inscrivent eux-mêmes dans des moments parfaitement identifiables de la vie intellectuelle française, de sorte que, à Paris, Albert Hirschman n’est pas seulement un auteur, il est aussi un révélateur. Cette dimension me servira de fil directeur.

Strategy for Economic Development, le plus traduit de ses livres, est publié en 1958 aux Etats-Unis et sort en 1964 en France1. La médiation est claire : la traduction française paraît dans une collection du mouvement Economie et humanisme (qui accueille à la même époque Gunnar Myrdal) créé par le R. P. Lebret, lui-même expert en développement, travaillant avec l’ONU et ses agences. Albert Hirschman est arrivé en Colombie en 1952 (où il reste jusqu’en 1956) et sans que l’on sache si Louis Lebret a rencontré Albert Hirschman (Lebret est intervenu comme expert lui aussi en Colombie), on voit bien comment un tel livre, qui se caractérise par un certain non conformisme au regard de l’orthodoxie économique, pouvait retenir [End Page 97] son attention. Ainsi le nom d’Hirschman est-il d’abord connu et reconnu en France dans les milieux de l’Economie du développement. L’Encyclopédie Universalis, entreprise éditoriale caractéristique des années 1960, est ici un bon indicateur. Le nom d’Albert Hirschman y apparaît dans deux rubriques : dans l’article « Développement économique et social » sous la plume de Samir Amin qui rapproche Hirschman (faussement prénommé Alfred) de François Perroux, et dans l’article « Amérique latine » sous la plume de Celso Furtado. Dans la bibliographie de cet article, Furtado fait référence à la publication Latin American Issues (New York, 1961), un rapport résultant des travaux d’un groupe de travail créé sous les auspices du Twentieth Century Fund, auquel Furtado avait été associé et dont Hirschman était le rapporteur. Albert Hirschman connaît bien Celso Furtado qui est un des deux dédicataires et un personnage de son second livre sur l’Amérique latine Journeys Toward Progress2 dont une partie porte sur la mise en valeur du Nordeste brésilien, pour lequel Furtado a joué un rôle essentiel et dont Hirschman loue les grands talents de reformmonger (« vendeur de réforme » pourrait-on traduire) alliant compétence technique et compétence politique dans la construction d’alliances au service d’un projet réformiste3. Après Stratégie du développement économique, les Editions ouvrières ne traduiront pas les deux autres ouvrages4 qui forment sa trilogie d’économiste du développement mais traduiront en revanche très rapidement Exit, Voice, and Loyalty sous le titre Face au déclin des entreprises et des institutions5. Ecrit en Californie, au Center for Advanced Studies in the Behavioral Sciences, à la fin de la décennie 1960, ce nouveau livre marque un déplacement et un élargissement de l’œuvre, en se proposant d’établir un passage de la science économique vers la science politique et de la science politique vers la science économique. De livre en livre, dans sa trilogie d’économiste du développement, on voit Albert Hirschman intégrer de plus en plus la dimension politique dans ses analyses en opposition aux modèles théoriques formels. Il propose, cette fois, une hybridation des deux approches et, du même mouvement, élargit les cas sur lesquels repose la formalisation proposée : outre les projets de développement, il intègre des expériences américaines des années...

pdf

Additional Information

ISSN
1918-6649
Print ISSN
0730-479X
Pages
pp. 97-115
Launched on MUSE
2011-01-22
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.