Abstract

Les archives de la Régie d'alcool de l'Indochine française révèlent une politique de résistance des vietnamiens à l'état colonisateur. Au moyen des rafles officielles et des perquisitions domiciliaires aux villages vietnamiens, les douaniers cherchaient des distilleries indigènes illicites, afin de les démolir et d'arrêter les individus responsables; mais ils trouvaient une volonté collective —qui allait jusqu'à la violence —de protéger les distillateurs. Cet article montre que les manifestations bien connues de 1908 (quand les contribuables ont présenté leurs griefs aux autorités coloniales) n'étaient pas aussi exceptionelles qu'ils peuvent paraître. Les paysans avaient refusé l'alcool officiel et utilisaient la violence contre la Régie dès le début du monopole français, et ils continuaient ces activités longtemps après la répression sévère des protestations de 1908.

pdf

Additional Information

ISSN
1543-7787
Print ISSN
1539-3402
Pages
pp. 199-216
Launched on MUSE
2010-10-13
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.