Abstract

Examinant à nouveau la politique de la Quatrième République au sujet de la décolonisation de l'Algérie, cet article dispute l'interprétation habituelle qui la considère un insuccès. Il affirme que les initiatives sociales, économiques, et politiques de la Quatrième République ont influé sérieusement sur les lignes de conduite et les décisions prises par Charles de Gaulle en matière de décolonisation. Sans être énoncées, une synergie et, dans certains secteurs, une transition sans soudure existaient entre la politique de la Quatrième République et celle de la Cinquième. Différemment des chefs de la Quatrième République, de Gaulle a compris que la décolonisation de l'Algérie nécessitait l'adaptation sémantique et syntactique du discours et de la pratique éssentielistes aux réalités nouvelles, afin de protéger et d'avancer les intérêts postcoloniaux de la France.

pdf

Additional Information

ISSN
1543-7787
Print ISSN
1539-3402
Pages
pp. 159-180
Launched on MUSE
2010-10-13
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.