Abstract

Aux yeux des administrateurs de Louisbourg, la consommation immodérée d'alcool était un problème obstiné. S'étalant à travers quatre décennies, douze ordonnances ont essayé à régler les cabarets, tavernes, et auberges. Mais ces efforts n'ont apporté que des piètres résultats en ce qui concernaient les lieux, les occasions, et les quantités d'alcool que les résidents et les visiteurs buvaient à Louisbourg. Les autorités ne se sont pas intéressés à la consommation d'alcool "privée" des classes privilégiées, et ils n'ont pas essayé d'imposer leur système de contrôle sur les petites communautés ailleurs dans la colonie de l'Ile Royale.

pdf

Additional Information

ISSN
1543-7787
Print ISSN
1539-3402
Pages
pp. 61-76
Launched on MUSE
2010-10-13
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.