Abstract

Agathe Saint-Père, femme de Pierre Legardeur, Sieur de Repentigny, établissait au début du dix-huitième siècle un atelier de tissues qui devenait une force notable dans l'économie coloniale française par son emploi de matières premières natives du Canada et de techniques nouvelles de teinture. La présence de neuf personnes de la Nouvelle Angleterre dans cette entreprise, la plupart maîtres-tisserands pris comme prisonniers pendant la guerre de la Reine Anne (1702-1713), était constatée depuis longtemps, mais leur contribution au developpement de la production textile canadienne n'était jamais poursuivie en détail.

Pour ces captifs, la vie au Canada n'était pas un processus d'acculturation nationale ou de conversion religieuse. Et leurs histoires obscures ne se retrouvent pas non plus dans les récits puritainés concernants le triomphe des rachetés. Les expériences des tisserands et d'autres de la Nouvelle Angleterre employés d'une manière semblable devaient être considérées dans le contexte d'autres types de travailleurs non-libres au Canada dans l'époque entre l'apogée des servants engagés et l'arrivée d'un nombre important d'esclaves africains et amérindiens. La disponibilité de ces tisserands de la Nouvelle Angleterre que le ravisseur livrait à Saint-Père lui donnait l'avantage historiquement contradictoire de travailleurs contraints mais qualifiés, anomalie avec laquelle elle pouvait couvrir les déficits de technologie et de main d'oeuvre légués à l'économie du Canada par les monopoles de l'économie mercantile française. De plus, le cas de Saint-Père est plus ou moins représentatif de la manière dont l'emploi de la main d'oeuvre pourrait servir à consolider et à épanouir les positions sociales et économiques des femmes de la colonie. D'autres femmes des groupes nobles et roturiers, aussi bien que les femmes des communautés religieuses et les habitantes rurales, étaient aussi capables pendant ces années-ci à poursuivre avec plus de créativité et de profit qu'avant leurs intérêts grâce à la présence des captifs de la Nouvelle Angleterre.

pdf

Additional Information

ISSN
1543-7787
Print ISSN
1539-3402
Pages
pp. 129-141
Launched on MUSE
2010-10-13
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.