Abstract

Dans The Middle Passage, V. S. Naipaul dresse de la Martinique du début des années soixante un tableau désespérant. Rapports interethniques délétères, héritages culturels dégradés, l'île lui apparaît pathétique dans sa recherche d'identification à la culture française. Pareille vision interpelle en raison de son caractère excessif, mais aussi au regard du parcours personnel de l'auteur, marqué par une quête d'assimilation.

pdf

Additional Information

ISSN
1931-0234
Print ISSN
0014-0767
Pages
pp. 124-134
Launched on MUSE
2010-07-02
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.