Abstract

L'emploi d'un nombre ordinal accompagné d'une expression qui qualifie sa précision (e.g., Thuc. 9.68.4: "dans la centième année approximativement") suscite un certain malaise intellectuel. Car l'implication de précision supérieure du nombre ordinal semble contredire celle d'approximation portée par la qualification. Aucune surprise donc que seulement 4.5% des 245 affirmations de la forme "etei + ordinal" trouvées dans les oeuvres de seize historiens grecs soient qualifiées ainsi. On peut expliquer la motivation de ces affirmations contradictoires en réfléchissant que l'absence d'un calendrier grec uniforme rendait extrêmement difficile de préciser avec certitude une date officielle pour un événement historique quelconque. Dans tous les onze cas examinés on peut assumer raisonnablement que l'historien a pris le nombre ordinal d'une autorité et l'a qualifié d'une indication de doute concernant la précision du nombre ordinal.

pdf

Additional Information

ISSN
1913-5416
Print ISSN
1496-9343
Pages
pp. 319-332
Launched on MUSE
2010-05-29
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.