Abstract

This paper opens with a consideration of the ways women's virtue was judged by their innocence (real or feigned) of worldly vice. For a respectable female author, this creates a quandary: how to write convincingly about a female heroine's supposed sexual wickedness without appearing to possess knowledge of, or insight into, such things. Considering available modes of representing crime (the criminal broadside and execution sermon), the formal constraints and implications of various literary forms (the epistolary novel versus omniscient narration), and the restrictions the real-life narrative imposed, this paper argues that Hannah Webster Foster carefully navigated various literary modes and social conventions in crafting her narrative. The end result is a series of revisions and elisions that protect Foster's reputation, while also rendering the novel far more sympathetic to the heroine.

Le présent article examine d'abord la façon dont la vertu des femmes était jugée selon leur degré d'innocence (réelle ou feinte) des turpitudes du monde. Une auteure respectable faisait ainsi face à un dilemme : comment écrire de façon convaincante sur les supposées vilaines habitudes sexuelles d'une héroïne sans avoir l'air de savoir qu'elles existaient ou même d'en avoir une idée. Étant donné les modes actuels de représentation du crime (le sermon visant le côté criminel et l'exécution), les contraintes officielles et les implications de diverses formes littéraires (la nouvelle épistolaire par rapport à la narration omnisciente), et les restrictions imposées par le narratif du réel, le présent article fait valoir que Hannah Webster Foster a judicieusement navigué entre divers modes littéraires et diverses conventions sociales lors de l'élaboration de son narratif. Il en découle une série de révisions et d'élisions qui viennent protéger la réputation de madame Foster, tout en rendant l'héroïne du roman beaucoup plus sympathique.

pdf

Additional Information

ISSN
1710-114X
Print ISSN
0007-7720
Pages
pp. 363-381
Launched on MUSE
2009-12-03
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.