Abstract

This mixed-method study examines the proficiency in and perceptions of French language learning of Grade 8 students who were exposed to an instructional approach called the Accelerative Integrated Method (AIM). Six AIM classes (n = 125) and six non-AIM classes (n = 135) were observed and their students tested using a four-skills French as a second language (FSL) test package (Harley, Lapkin, Scane, Hart, & Trépanier, 1988). A larger sample of students (N = 439) initially completed a questionnaire about their attitudes towards French, and a sub-sample (n = 94) also participated in a semi-structured interview exploring their perceptions of their French proficiency and learning experiences. Analysis of the FSL test package and questionnaire results revealed no significant differences in French proficiency or attitude towards French between the AIM and non-AIM groups. Interviews offered explanations for observed student and teacher practices, providing insight into student perceptions of their French skill development and the pedagogical method they had experienced. The implications for core French pedagogy and future research are discussed.

Abstract

Cette étude a fait appel à une méthodologie mixte pour examiner les perceptions concernant l'apprentissage du français, et la compétence en français, d'apprenants de 8e année qui ont été exposés à une approche pédagogique nommée la « méthode intégrée accélérée » (AIM en anglais). Six classes exposées à l'AIM (n = 125) et six classes témoins (n = 135) ont été observées, et les élèves ont été évalués dans les quatre habiletés en français langue seconde (FLS) à partir de la série de tests de FLS mise au point par Harley, Lapkin, Scane, Hart et Trépanier (1988). À l'origine, un plus grand échantillon d'apprenants (N = 439) a rempli un questionnaire concernant leurs attitudes vis-à-vis du français, et un sous-échantillon (n = 94) a pris part à des entrevues semi-structurées visant à explorer leurs perceptions de leur compétence en français et de leurs expériences d'apprentissage linguistique. Les analyses des résultats de la série de tests et des réponses au questionnaire n'ont révélé aucune différence significative dans la compétence en français ou dans l'attitude vis-à-vis du français entre les groupes exposés à l'AIM et les groupes témoins. Les entrevues ont fourni des explications concernant certaines des pratiques qui avaient été observées parmi les enseignants et les apprenants, ce qui permet de mieux comprendre les perceptions des élèves concernant le développement de leur compétence en français et concernant l'approche à laquelle ils ont été exposés. Les auteurs considèrent l'incidence des résultats de cette étude pour la pédagogie en français de base et pour les recherches à venir.

pdf

Additional Information

ISSN
1710-1131
Print ISSN
0008-4506
Pages
pp. 703-729
Launched on MUSE
2009-09-10
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.