Abstract

This article provides an overview and analysis of the sociological discourse that views multiculturalism as a force of societal fragmentation. It begins with a contextualization of multiculturalism (or ethnic/cultural pluralism) in terms of sociological theory. This allows for different conceptualizations of multiculturalism with respect to the bases of social cohesion. From the literature search there is a selection and analysis of some of the major sociologists in Canada and Europe over the past three to four decades who have adopted some form of the fragmentation perspective on multiculturalism. These sociologists include John Porter, Reginald Bibby, Michel Wieviorka, Bruno Latour, and Tahir Abbas, and for each of them there is not only a description of their fragmentation position on multiculturalism, but also a brief application of a "sociology of knowledge" approach to their work. The article ends with a discussion and conclusion that considers what the implications of this discourse might be on policy.

Cet article offre une vue d'ensemble et une analyse du discours sociologique qui considère le multiculturalisme comme une force de fragmentation sociétale. Il présente d'abord une contextualisation du multiculturalisme (ou pluralisme ethnique / culturel) dans le cadre de la théorie sociologique, ce qui donne lieu à différentes conceptualisations du multulturalisme selon les bases de la cohésion sociale. À partir de la recherche documentaire, l'article présente une sélection et une analyse des écrits de quelques sociologues parmi les plus importants au Canada et en Europe au cours des trois à quatre dernières décennies, et qui ont adopté une forme ou une autre de la perspective de la fragmentation sur le multiculturalisme. Cette sélection comprend John Porter, Réginald Bibby, Michel Wievorka, Bruno Latour et Tabir Abbas, et nous ne donnons pas seulement pour chacun d'entre eux une description de leur position concernant la fragmentation sur le multiculturalisme, mais encore une brève application de la «sociologie de la connaissance» dans l'appréhension de leurs travaux. L'article se termine par un examen et une conclusion dans lesquels nous considérons quelles implications ce discours pourrait avoir en politique.

pdf

Additional Information

ISSN
1913-8253
Print ISSN
0008-3496
Pages
pp. 11-32
Launched on MUSE
2009-07-24
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.