Abstract

By the 1930s, eugenicists had involved matters of blood, inheritance, and reproduction in the creation of a bio-political discourse that made "Americanness" a question of blood relations—a family affair—rather than a question of citizenship. Caballero provides scholars with a rare example of a Mexican–Anglo response to contemporary eugenic discourse. In Caballero, co-authors Jovita Gonzalez and Eve Raleigh reconfigure the discursive net of marriage, citizenship, race, and preservation by engaging two distinct but overlapping discourses of preservation: eugenics, which focuses on preserving racial purity, and ethnography and folklore studies, which focus on preserving the folk in the face of modernization. This essay reads Caballero alongside Jovita Gonzalez's folklore studies and fiction in order to examine how the text critiques eugenics' and ethnography's either/or rhetoric of preservation and assimilation. This critique allows Gonzalez and Raleigh to envision the preservation of Mexican-American culture through integration and the preservation of whiteness as a joint effort between Mexican Americans and Anglos.

Dès les années 1930, les eugénistes avaient adopté les liens du sang, l'hérédité, et la reproduction pour créer un discours biopolitiques qui faisait de « l'américanité » une question de liens du sang - une affaire de famille - plutôt que le produit légitime de la citoyenneté. Caballero offre aux universitaires un rare exemple d'une réponse anglo-mexicaine au discours eugénique contemporain. Dans Caballero, les co-auteurs Jovita Gonzalez et Eve Raleigh révisent la pensée discursive du mariage, de la citoyenneté, de la race et de la préservation, en engageant deux discours distincts mais surimposés de la préservation : l'eugénisme, centré sur la préservation de la pureté raciale, et l'ethnographie et les études folkloriques, axées sur la préservation du folklore face à la modernisation. Le présent essai examine Caballero en même temps que les études folkloriques et la fiction, afin d'analyser comment le texte critique l'eugénisme et la rhétorique dichotomique de la préservation et de l'assimilation. Cette critique permet à Gonzalez et à Raleigh d'envisager la préservation de la culture mexicaine-américaine grâce à l'intégration et à la préservation de la blancheur par un effort conjoint des Mexicain-américain et des Anglais.

pdf

Additional Information

ISSN
1710-114X
Print ISSN
0007-7720
Pages
pp. 21-39
Launched on MUSE
2009-05-28
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.