In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

Reviewed by:
  • Temps d’assistance. Le gouvernement des pauvres en Suisse romande depuis la fin du XIXe siècle
  • Yannick Marec
Jean-Pierre Tabin, Arnaud Frauenfelder, Carola Togni, Verena Keller. – Temps d’assistance. Le gouvernement des pauvres en Suisse romande depuis la fin du xix esiècle. Lausanne, Éditions Antipodes, 2008, 327 pages.

L’ouvrage vise à réaliser une socio-genèse des politiques d’assistance publique en Suisse romande à partir de l’étude du « gouvernement de la misère » dans les cantons de Vaud et de Neuchâtel depuis la fin du xixe siècle. Il articule les approches historique et sociologique, le recours à l’histoire intervenant comme clef de compréhension du fonctionnement actuel de l’assistance publique. L’un de ses grands apports est de souligner l’importance du rôle joué par cette assistance publique dans le traitement social de la pauvreté tout en insistant sur son caractère évolutif et sur la complexité des rapports entretenus avec d’autres dispositifs de protection sociale. Cette recherche tend aussi à montrer combien cette logique d’intervention sociale peut symboliser la solidarité nationale, davantage sans doute que d’autres pourtant souvent estimées plus « modernes » ou plus efficaces, en particulier celle des assurances sociales. L’une [End Page 134] des originalités de la démarche adoptée est aussi de montrer comment cette forme d’entraide a pu devenir complémentaire des assurances sociales dans l’organisation du système suisse de Sécurité Sociale. Cependant l’importance de l’assistance publique a pu varier selon les époques et les lieux dans la mesure où la Suisse présente la particularité de développer différents modèles cantonaux d’État social, si l’on retient la typologie définie par Esping Andersen4. Suivant les cantons l’apparition plus ou moins précoce d’autres formes de solidarité comme l’assurance chômage ou l’obligation de l’assurance maladie a également conditionné le fonctionnement de l’assistance publique.

Cette diversité de situations peut être mise en relation avec les spécificités des espaces retenus pour l’analyse. Pendant longtemps, en effet, le canton de Vaud s’est caractérisé par une forte ruralité tandis que celui de Neuchâtel a connu une industrialisation bien plus rapide liée à l’essor de l’horlogerie. L’héritage politique paraît aussi hétérogène, le canton de Vaud ayant connu une révolution bourgeoise d’obédience radicale en 1845, alors que celui de Neuchâtel n’a abandonné son statut de principauté prussienne qu’en 1848 pour devenir république. Ces particularités ont influé sur la conception du rôle de l’État et sur les modalités de l’interventionnisme social. En revanche, les deux entités possèdent quelques points communs importants à savoir l’usage du français et la pratique du protestantisme. La dimension confessionnelle aurait sans doute mérité d’être davantage soulignée car elle pouvait enrichir la compréhension de l’organisation et du fonctionnement de l’assistance publique. On peut ainsi regretter que les auteurs se soient cantonnés de manière aussi exclusive aux seules formes publiques de l’entraide sociale, sans donner au moins une idée des autres dispositifs, privés et confessionnels, qui ont pu exister et éventuellement peser sur la marche du service public. Cette observation nous paraît s’imposer d’autant plus que les rédacteurs partent du postulat que le développement des politiques d’assistance ne se fait pas en fonction de l’évolution sociale d’une époque mais « en fonction de la manière dont l’époque pense cette évolution sociale » (p. 10), ce qui peut donner lieu à discussion. Si la question sociale est effectivement toujours socialement construite, cela nécessite d’évoquer les différents biais qui peuvent intervenir dans la constitution des représentations sociales et dans « le processus de production de la réalité ». L’approche historique qui est principalement centrée sur l’analyse du discours législatif aurait aussi gagné à faire intervenir d’autres sources davantage liées aux réalités économiques et sociales des deux cantons. Cependant...

pdf

Additional Information

ISSN
1961-8646
Print ISSN
0027-2671
Pages
pp. 134-138
Launched on MUSE
2009-05-29
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.