In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

Book Reviews théorie de la traduction et les réalisations; l'étude littéraire cherche par ailleurs toujours à mettre en relation l'évolution de la conception du roman et des formes romanesques avec les transformations de la société, maintenant au premier plan un point de vue historique. Sur un champ d'étude aussi vaste, et compte tenu de cette diversité d'approches, l'étude ne saurait cependant suivre une ligne chronologique, qui aurait émietté l'analyse. Elle débute par une perspective générale, traçant un cadre historique, puis abordant les problèmes théoriques de la traduction et de l'adaptation , ainsi que les réflexions sur le roman. La suite regroupe l'étude des créations romanesques par genres, à travers une série de rubriques telles que le roman "romanesque", le roman picaresque , le roman épistolaire, le roman de formation, le roman sentimental. Le cadre n'est jamais schématisant, et souligne avec nuances l'apport des œuvres aux formes consacrées. Un ultime chapitre réouvre l'analyse: tout en restant fondé sur des exemples concrets, il vise à dégager une identité du roman des Lumières, en soulignant la place du Don Quichotte et en réfléchissant sur les relations entre fiction et réalité. L'esprit pointilleux ne discernerait dans cette étude d'autres manques que ceux liés à l'esprit des PUF: l'apparat critique est réduit, ne présentant ni d'index, ni de chronologie des principales œuvres; les références bibliographiques, disposées en rubriques claires et facilement utilisables, en restent à la bibliographie secondaire. Tout ceci tient aussi à la forme qui, proche de l'essai, conserve une grande liberté à l'égard des exigences didactiques. La lecture demeure néanmoins toujours très aisée, facilitée par un style d'une grande clarté, par une lecture très précise des œuvres et par une démarche très concrète. Au total, cet ouvrage qui, par la réflexion qu'il intègre sur le genre romanesque et sa transmission entre les cultures, dépasse la simple histoire littéraire du roman européen, devrait rester un ouvrage de référence et un instrument incontournable des études dix-huitiémistes. Bernard Franco Université de Paris TV Bruno Chaouat. Je meurs par morceaux. Chateaubriand. Villeneuve d'Ascq: Presses Universitaires du Septentrion, 1999. Pp. 180. 130FF. Literary criticism is best when it rescues an author from his own monument. Bruno Chaouat's book is twice excellent because it saves Chateaubriand from the monumental mausoleum of his work and does so in spite of Chateaubriand's morbid wish to be thus entombed. As readers, as tourists in the land of words, we know what it is like to gape at the towering bulk of a literary monument; but do we know what it is like to build it from the inside out, back when the work was not yet a historical effigy but live, finite experiencel "Je meurs par morceaux" is the template sentence which for Chaouat encapsulates Chateaubriand's afflicted writing: not a process of self-possession but of tumbling and breaking on the interminable road to completion. If an author held the entire work already written in his head there would be no writing (hence, presumably no need to write). Writing is experimental and experiential: experimental because it takes the risk of proving itself in order to be; experiential because finding a form involves fumbling for it till the unlived end. In a word, monuments too are assembled piecemeal. It is the contingent and mortal flavor of that experience Chaouat wants us to see as poignantly relevant about Chateaubriand. Thus about memory: in Chaouat's lovely phrase, Chateaubriand is not a memorialist so much as an "immemorialist." Would anyone write his memoirs if there was nothing he failed to remember, if his memory was somehow not in a crisis? Between his birth, which is a blank trace and affords no basis to the life-monument, and "his" death, which is sure to rob him of a last word, Chateaubriand lives and writes indefinitely. This is how Chaouat understands Chateaubriand's work as "writing" rather...

pdf

Additional Information

ISSN
1931-0234
Print ISSN
0014-0767
Pages
pp. 101-102
Launched on MUSE
2010-06-24
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.