In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

L'Esprit Créateur or twice in conjunction with plays in which they are the most interesting. Thus, for example, performance possibilities are addressed in the chapter on Bajazet and a specific performance is mentioned in the discussion of Bérénice, confidants are examined in Alexandre and Bérénice, spectatorship in Athalie, Jansenism in Iphigénie, and time in Bérénice and Bajazet. This approach has the advantage of varying the chapters and avoiding monotony. Overall the book is clearly and pleasantly written, although there are several errors (Acomat for Amurat, 94; Pierre Corneille for his brother Thomas, 166, etc.), a few odd attributions (e.g., crediting Jean Rohou [1991] for the notion of the "Return of the Father" instead of Charles Mauron), and an occasional tendency toward breathless superlatives (e.g., "the most Raciman play," 86). One distracting problem is the insistence on English translations for all citations without including the original French, e.g., in the notes. While Tobin's translations are reliable, I am convinced that no one exposed to only a translation of Racine's unimaginably exquisite language could ever understand his place in French literature. Tobin is particularly strong in his discussion of absent characters and he proposes an original perspective on the quandary of why Racine left the theater after Phèdre in 1677. He suggests that fragmentation was the guiding principle of this play and that fragmentation is in direct opposition to the principle of unity which undergirds classical art. According to Tobin, Racine thus left the classical theater because he was no longer able to support the philosophical and aesthetic principles upon which it was based. In sum, Tobin's volume is a welcome addition to the Twayne series, a fitting tribute for the tricentennial of Racine's death. Nina Ekstein Trinity University Alain Montandon. Le Roman au XVIIIe siècle en Europe. Paris: PUF, 1999. Pp. viii + 534. 158 FF. L'ouvrage d'Alain Montandon s'inscrit dans la lignée des grandes synthèses comparatistes qui ont jalonné l'histoire de la discipline depuis Baldensperger. Le domaine abordé-le dixhuiti ème siècle européen-est considérable, d'autant que l'ouvrage fait œuvre de pionnier. Si, en effet, le roman du dix-huitième siècle a fait l'objet de multiples études, celles-ci sont toutes partielles , soit qu'elles se limitent à un des genres romanesques propres à l'époque, soit qu'elles en restent à une tradition nationale. Or, l'approche comparatiste s'imposait d'autant plus que, comme le souligne Alain Montandon, le dix-huitième siècle a été une période d'échanges particuli èrement nombreux et féconds, qui permettent de comprendre des aspects importants de la création romanesque. Le Roman au XVIIIe siècle en Europe comble ainsi un manque important, présentant une analyse à la fois synthétique et complète, dont l'érudition parfaitement maîtrisée n'obscurcit en rien la clarté de l'exposé. La démarche reste résolument comparatiste, attentive aux problèmes de réception critique, de traduction (examinant par exemple les traductions de Prévost en Allemagne) ou d'adaptation. Mais surtout, elle cherche à identifier les passages, voire les réseaux qui éclairent la dérive de motifs ou de formes: pour ne citer qu'un exemple, l'analyse de Pamela ou la Vertu récompensée est éclairée par le commentaire critique qu'en propose Diderot (lequel retient essentiellement l'œuvre de moraliste) et surtout par les échos que peuvent offrir au personnage de Richardson la Julie de La Nouvelle Héloïse ou la Charlotte de Werther. Pour autant, la particularité des traditions nationales et surtout la singularité des œuvres ne sont pas estompées. Ainsi, la spécificité allemande du Bildungsroman est examinée de façon détaillée; et les grands romans sont, chacun, l'objet d'un développement qui ne se contente pas de les resituer dans le contexte de la littérature européenne, mais s'efforce de dégager leurs enjeux propres et leur apport à l'esthétique romanesque de l'époque. Enfin, l'ouvrage fait le lien entre réflexions...

pdf

Additional Information

ISSN
1931-0234
Print ISSN
0014-0767
Pages
pp. 100-101
Launched on MUSE
2010-06-24
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.