Abstract

L’Amour, la fantasia relu à la lumière de vingt-cinq ans d’écriture marque la césure poétique et éthique de l’œuvre d’Assia Djebar: un point de séparation et de réparation d’où les phrases n’auront cessé de couler et de faire signe dans la langue hospitalisée.

pdf

Additional Information

ISSN
1931-0234
Print ISSN
0014-0767
Pages
pp. 5-14
Launched on MUSE
2009-01-07
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.