Abstract

Dans les communautés partout au Nigeria, les veuves ont très peu de droits et elles sont soumises à des obligations extrêmement onéreuses. Elles font régulièrement l'objet de discrimination et subissent des contraintes sérieuses dans leur vie de tous les jours. Le présent article analyse les implications et les ramifications du veuvage au Nigeria à partir d'une perspective juridique pluraliste, en insistant particulièrement sur l'interaction entre les forces culturelles, les manifestations du pouvoir patriarcal et le pluralisme qui caractérise le milieu juridique nigérien. L'une des prémisses fondamentales du pluralisme juridique stipule que tout le droit n'émane pas nécessairement de l'État et que les ordres normatifs imposés à l'extérieur du domaine de l'État jouent un rôle réglementaire important dans la plupart des sociétés. Dans les sociétés traditionnelles du Nigeria, les affaires des veuves sont réglementées par un éventail de coutumes, de rituels et de pratiques qui ont évolué à l'extérieur de l'État et n'ont pas, en règle générale, été sanctionnés ni même approuvés par le régime juridique étatique. Cet article discute des éléments clés et des incidents principaux du veuvage traditionnel au Nigeria. L'article examine aussi la manière par laquelle le législatif et le judiciaire de l'État nigérien sont intervenus dans les matières concernant le veuvage ainsi que l'impact du droit étatique sur les mécanismes, les règles et les procédés qui réglementent les affaires des veuves au sein du milieu traditionnel.

Abstract

In communities throughout Nigeria, widows are accorded very few rights and are subjected to extremely onerous obligations. They are routinely discriminated against and face severe constraints in the course of their daily lives. This article explores the implications and ramifications of widowhood in Nigeria from a legal pluralist perspective and places particular emphasis on the interplay between cultural forces, the manifestations of patriarchal power, and the pluralism that characterizes the Nigerian legal environment. A fundamental premise of legal pluralism is that not all law is rooted in the state and that normative orders operating outside the realm of the state play an important regulatory role in most societies. In traditional Nigerian societies, the affairs of widows are regulated by an array of customs, rituals, and practices that have evolved outside the state sector and have not, for the most part, been explicitly sanctioned or endorsed by the state legal system. The key features and main incidents of traditional Nigerian widowhood are discussed in this article. The article also examines the manner in which the legislative and judicial organs of the Nigerian state have been deployed in matters pertaining to widowhood and considers the impact of state law on the mechanisms, rules, and processes that regulate the affairs of widows within the traditional setting.

pdf

Additional Information

ISSN
1911-0235
Print ISSN
0832-8781
Pages
pp. 37-86
Launched on MUSE
2008-08-03
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.