Abstract

Province-sponsored gambling or “gaming” has become enormously popular in Canada. In August 2005, the Charlottetown Driving Park Entertainment Centre or “racino” opened on Prince Edward Island (PEI), complete with some 225 video lottery terminals (VLTs). This gaming decision involved a host of gambling stakeholders, politicians, anti-gambling groups, the media, and the general public. Like similar gaming policy outcomes in other provincial jurisdictions, it highlighted the lack of public consultation and the power of governments to force such controversial decisions through. More important, the racino decision revealed that PEI was no longer immune to the politics of gambling in Canada.

Abstract

Les jeux de hasard sont devenus extrêmement populaires au Canada, y compris sur l’Île-du-Prince-Édouard (Î.-P.-É.). En août 2005, le Charlottetown Driving Park Entertainment Centre (le racino) a ouvert ses portes. Le Centre comprend quelque 225 terminaux de loterie vidéo. Beaucoup de gens ont participé à la prise de cette décision, dont des parties intéressées par le jeu, des politiciens, des groupes de répression des jeux illégaux, les médias et le grand public. Comme ceci a été le cas pour d’autres politiques similaires sur les jeux de hasard dans d’autres compétences provinciales, cette décision a fait ressortir le manque de consultation publique et le pouvoir des gouvernements de forcer de telles décisions controversées. De plus, la décision sur le racino a révélé que l’Î.-P.-É. n’était plus immunisée contre les politiques canadiennes visant les jeux de hasard.

pdf

Additional Information

ISSN
1911-0251
Print ISSN
0021-9495
Pages
pp. 51-74
Launched on MUSE
2008-05-21
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.