In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

Reviewed by:
  • From Rogue to Everyman. A Foundling's Journey to the Bastille
  • Catherine Parayre
Laurence L. Bongie , From Rogue to Everyman. A Foundling's Journey to the Bastille. Montré al & Kingston, McGill-Queen's University Press, 2004, xii-444 p.

Charles Julie (1725-1755), abandonné à la naissance, élevé par une femme aisée, d'un naturel aventureux et prêt à toutes les roublardises, ce qui causa son emprisonnement à la Bastille, est un malfrat de peu d'envergure. Brièvement résumée, sa carrière est celle d'un « soldat en disgrâce, petit malfaiteur, libertin, souteneur, policier, nouvelliste à la main et, finalement, prisonnier et poète ». Néanmoins, l'histoire de sa vie [End Page 617] occupe les quatre cent quarante-quatre pages de l'étude de Laurence L. Bongie, certainement, peut-on penser au premier abord, en raison de ses innombrables péripéties, propres à tenir les lecteurs en haleine, sans compter que celles-ci amenèrent Julie à établir des contacts avec d'importants personnages de l'époque, par exemple le duc de Richelieu ou, certes d'un statut social moins élevé mais dont le rô le fut décisif dans la vie de notre protagoniste, le lieutenant général de police Berryer, plus tard secrétaire d'É tat à la marine. De fait, l'ouvrage présente une description minutieuse des rapports existant entre Julie et Berryer, ce dernier ayant été tour à tour soutien financier et accusateur du jeune homme. Il employa Julie, connu pour ses fréquentations des milieux de la prostitution et de la petite criminalité, à fournir des renseignements sur divers individus, notamment pour rapporter les escapades des uns et le travail sexuel des autres, mais il n'hésita pas non plus à le faire arrêter lorsqu'il comprit que Julie utilisait ses contacts dans la police pour recueillir des informations concernant les liaisons sexuelles, maladies transmissibles et rivalités personnelles de gens d'importance, qu'il rédigeait ensuite pour un nombre restreint d'abonnés, activité journalistique qui, d'ailleurs, était en soi répréhensible à cette époque.

Les lecteurs se douteront bien que l'ouvrage de Bongie n'a toutefois pas pour objectif principal de relater la vie d'un inconnu, si mouvemen-tée qu'elle ait été, et il apparaît sans peine que deux projets, outre la biographie, animent ces pages. Le premier est un travail d'érudition. À travers l'histoire de Julie, somme toute menu fretin, Bongie dresse un tableau haut en couleur de la société parisienne. Ses recherches documentent les moeurs de l'époque et, plus particulièrement, le libertinage et la prostitution, y compris celle des enfants. De plus, elles dévoilent en détail l'étendue du pouvoir de la police et de ses informateurs, souvent eux-mêmes corrompus. Police de renseignements, celle-ci exerçait aussi la censure contre quiconque portait atteinte à la notoriété des uns ou des autres, par exemple dans des libelles, et donc contre toute tentative de journalisme à scandale tel que l'a pratiqué Julie. From Rogue to Everyman établit également un compte rendu saisissant des conditions carcérales à la Bastille.

La deuxième perspective est théorique. En effet, le parcours de Julie est, de l'avis de l'auteur, emblématique de la période prérévolutionnaire et d'une idéologie encore étrangère à la notion de droits naturels et inaliénables. Précisément, la biographie de Julie, celle d'un être à la recherche d'un père de substitution pour remplacer celui qu'il n'a jamais rencontré, mettrait pertinemment en relief la paternité symbolique qu'incarnerait, selon Bongie, la figure du roi aux yeux des Français et qui serait à jamais démise quelques décennies plus tard lors de la décapitation de Louis XVI. Ainsi l'enfant abandonné Julie aurait-il vu en Berryer, représentant de l'administration royale, un père [End Page 618] d'adoption, auquel il aurait, certes, désobéi, mais en qui il verrait toujours un recours possible et dont il ne mettrait jamais en cause l'autorité. De façon identique, lui, tout comme ses compatriotes, reconnaîtraient dans le...

pdf

Additional Information

ISSN
1712-5278
Print ISSN
0042-0247
Pages
pp. 617-619
Launched on MUSE
2008-06-04
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.