In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

MLN 117.4 (2002) 695-697



[Access article in PDF]

Imaginaires de l'enfance


« Imaginaires de l'enfance » : il s'agit de se demander non pas ce que l'enfance s'imagine, mais bien plutôt, comment on a pu s'imaginer l'enfance, comment des fictions se sont élaborées, mais aussi des règles, des pratiques, pour penser l'enfance, pour l'adopter dans des projets et dans des politiques, pour la mettre en scène dans des œuvres.

Ce numéro réunit pour cela une série d'articles 1 qui interrogent quelques versions de ce qui a pu se penser, se dire, se faire, se prescrire, face à l'enfance, ou à l'adolescence, mais aussi avec elles, et souvent - c'est du moins ce qui était proclamé- pour elles. Ces études s'attachent essentiellement à la période des Lumières, mais également aux dix-neuvième et vingtième siècles.

L'histoire de l'enfance est riche, obscure souvent encore, tant les rapports que les sociétés ont pu inventer avec leur propre « progéniture » sont complexes, en particulier par l'équilibre qui s'invente à chaque fois entre la prescription, la prise en charge et les images.

Former l'enfance pour former la société : les représentations qui animent les « politiques » de l'enfance et de ce que doit être l'éducation touchent au champ complet du politique, et aux conceptions les plus radicales de la contrainte sociale, comme l'indique Wilda Anderson en étudiant l'opposition de Robespierre et de Le Pelletier aux projets éducatifs de Lavoisier, Condorcet et Lakanal, tant autour de l'apprentissage de la langue qu'à propos de l'opposition entre le savoir et le travail. [End Page 695]

Tout le champ du politique également se trouve impliqué lorsque la représentation de l'enfance se retourne en réflexion sur l'autorité paternelle, mais aussi sur le lien entre enfance et nature humaine, ainsi chez Montesquieu, à la suite de Locke, comme le montre Robert Mankin à travers L'Esprit des Lois, la légitimité de l'autorité étant engagée dans la défense de l'esprit lui-même.

Dans le temps des Lumières, c'est cependant autour de la sexualité de l'enfance et surtout de l'adolescence que les contradictions les plus vives se forment, mais aussi les représentations les plus alertes. Jean Goulemot montre les voies détournées par lesquelles l'enfant et l'adolescent apparaissent comme êtres sexués et objets de désir, celles du roman, celles du théâtre, de Marivaux à Beaumarchais, de l'Abbé Prévost à Diderot. Les œuvres sont là particulièrement actives, jusque dans la littérature libertine, pour élaborer une représentation complète des désirs adolescents comme émerveillement et découverte.

Rousseau s'attache, lui, à sauvegarder « innocence morale » et constitution physique de l'adolescent, tout en découvrant le rôle fondamental de l'imagination dans l'éducation, comme l'analyse Shane Agin, tandis que Diderot semble plus soucieux d'une véritable éducation sexuelle pour préserver l'innocence, éducation du style de celle que pouvait offrir Mlle Biheron avec ses mannequins d'anatomie. Éducation, sexualité, l'univers des Lumières pense à la régulation des corps enfantins et adolescents selon des voies d'expérimentations multiples.

Avec le dix-neuvième siècle, surtout en sa seconde moitié, l'éducation de l'enfant et de l'adolescent est affaire publique essentielle. Mais c'est aussi ce que les enfants « représentent », ce qu'ils interrogent de la société et des devenirs, qui semble prendre place; la profondeur d'une subjectivité énigmatique leur est attribuée, comme celle d'un regard porté sur ce que l'histoire et la société font d'eux, ce que montre Jacques Neefs par quelques « scènes d'enfants », chez Hugo et Flaubert.

Enfin éducation et « lecture » semblent s'engager réciproquement, la question du bon choix, des bonnes lectures, reposant sur une conception de la société comme de la Littérature. C'est le débat que Denis Pernot lit chez Valery Larbaud...

pdf

Additional Information

ISSN
1080-6598
Print ISSN
0026-7910
Pages
pp. 695-697
Launched on MUSE
2002-09-01
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.