Abstract

Parental involvement has been a cornerstone of Canadian youth justice legislation and has been given greater importance under the Youth Criminal Justice Act (2003). Given the importance of parental involvement, one would expect that parental attendance and participation in court hearings would have some influence on the outcome of youth court cases. This study explores parental involvement in youth court proceedings at bail and sentencing hearings. The findings suggest that the majority of parents attended court hearings, and the courts heard that many parents were involved in their child's life, but that this information did not relate to the outcome of the hearing, except in relation to supervision and living arrangements at bail hearings. There is also a suggestion from the qualitative comments made at hearings that judicial decision makers did take into account parental support in determining the outcome of a case, but the number of cases where parental support was discussed in court was insignificant. The importance of these findings will be discussed in relation to the expanded scope of the parental role under the Youth Criminal Justice Act.

La participation parentale représente depuis toujours une pierre angulaire des lois canadiennes sur la justice applicable aux jeunes, et la Loi sur le système de justice pénale pour les adolescents (2003) attache une importance encore plus grande à cette participation. On s'attendrait alors à ce que la présence et la participation des parents aux audiences influent sur les décisions rendues par les tribunaux de la jeunesse. C'est dans cette optique que l'auteure étudie la participation parentale aux audiences du tribunal de la jeunesse sur le cautionnement et sur la détermination de la peine. Or, ces constats laissent croire que, même si la plupart des parents avaient assisté aux audiences et que le juge avait appris que ceux-ci participaient activement à la vie de leur enfant, ces éléments d'information n'auraient pas eu d'incidence sur la décision du tribunal sauf en ce qui concerne les modalités de surveillance et de logement établies lors des audiences sur le cautionnement. Par ailleurs, certains commentaires qualitatifs émis lors des audiences laissent entendre que les juges n'auraient pas tenu compte du soutien parental en rendant leur décision; en fait, le nombre d'audiences comportant une discussion du soutien parental était faible. L'auteure évalue l'incidence éventuelle des ces constats par rapport au rôle plus grand confié aux parents en vertu de la Loi sur le système de justice pénale pour les adolescents.

pdf

Additional Information

ISSN
1911-0219
Print ISSN
1707-7753
Pages
pp. 231-260
Launched on MUSE
2007-06-13
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.