Abstract

L'occupation française de Tunis a lancé une confrontation démographique pour le futur de la « colonie européenne » de Tunisie. Le gouvernement italien gardait des espoirs impérialistes pour la Tunisie, et la déjà grande population ita-lienne émigrée continuait à grandir. Les ministres italiens appelaient cette communauté une « colonie » italienne, pas politique, mais culturelle et démographique. Paris et Rome se sont rapprochés en 1896, mais les Français en Tunisie continuaient à manifester une xénophobie anti-sicilien et anti-italien contre cette colonie et à exiger l'assimilation des Italiens en Tunisie. La colonie voisine de l'Algérie était une colonie de peuplement, mais le peuplement européen de Tunisie devenait italien, pas français! Cet essai fournit de nouvelles perspectives sur les catégories traditionnelles de la colonie, du colonisé et du colonisateur.

pdf

Additional Information

ISSN
1543-7787
Print ISSN
1539-3402
Pages
pp. 97-109
Launched on MUSE
2007-05-22
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.