In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

Reviewed by:
  • Ethnic Politics after Communism
  • cand. Ph.D Alexandra Jivan
Abstract
Zoltan Barany & Robert G. Moser (eds.) Ethnic Politics after Communism. Ithaca, Cornell University Press, 2005, 282 p.

Depuis la chute du rideau de fer, la question ethnique revient dans de nombreux débats qui animent les anciens pays communistes de l'Europe de l'Est et de l'Asie centrale ex-soviétique. En effet, qu'il s'agisse de la guerre yougoslave, de la question transnistrienne, des combats en Tchétchénie ou de la discrimination à l'égard des Roms dans tous les pays de l'Est, le contexte général confirme clairement l'importance de ces interrogations théoriques et politiques.

Le passage d'un régime totalitaire à un système démocratique n'est pas facile et peut susciter, tel que vu par Barany, Moser et leurs collaborateurs, des conflits ethniques plus ou moins violents. Dans un premier temps, les habitants de ces pays sont contraints de s'adapter à de nouvelles valeurs, telles que le respect des droits de l'homme et les droits des minorités. Dans un deuxième temps, ils sont témoins de mobilisations diverses—civiques, ethniques, politiques, etc.,—sans qu'ils ne s'imaginent toujours les revendications qui en résultent. Enfin, entre la fragilité des États-nations, le revirement des politiques des Empires (anciens ou nouveaux), les demandes d'autonomie territoriale et de droits régionaux, les États en transition semblent plutôt balbutier entre nationalismes et localismes. C'est dire que la question ethnique se pose à nouveaux frais et suppose une discussion rigoureuse, pour mieux comprendre les phénomènes qui caractérisent l'est de l'Europe et pour empêcher ainsi que des désastres n'y se reproduisent.

Cet ouvrage est le fruit d'un colloque organisé à Austin, en avril 2003. Les textes qui y sont regroupés couvrent une large palette de thèmes : la chute de l'Empire soviétique et son impact sur les minorités nationalitaires; les partis ethniques et les stratégies politiques; les institutions internationales et les droits des minorités; les conflits et les migrations; etc. Les éditeurs ont parié sur une formule inédite, en proposant à deux commentateurs externes la tâche d'écrire les chapitres introductif et conclusif. Ce choix s'est avéré très juste : Ronald Grigor Suny et Roger D. Petersen ont fait preuve d'une extraordinaire capacité d'analyse et de synthèse, en transformant ainsi leurs contributions en véritables essais critiques.

La plupart des auteurs de ce livre abordent l'ethnicité dans une logique de mobilisation. Chacun d'eux démontre une connaissance approfondie d'un champ d'études ou d'un pays en particulier, ce qui fait qu'à partir de la Slovaquie, en passant par les pays baltes et jusque dans des régions asiatiques de la Russie, de nombreux territoires, groupes et événements sont rigoureusement analysés.

Notons, tout d'abord, la contribution que Mark R. Beissinger apporte à la théorisation de la notion d'Empire après la chute de l'Union soviétique. L'auteur examine dans quelle mesure les Empires contemporains diffèrent des Empires du passé (ottoman, des Habsbourg, tsariste, soviétique). Pour [End Page 174] lui, il n'existe pas de tel sujet comme « le dernier Empire » ; au contraire, Beissinger essaye de démontrer que les frontières entre les États et les Empires multinationaux sont plutôt fluides et contestables.

Il n'est pas étonnant, dans ce contexte, que la logique de la constitution des identités sociales soit marquée du sceau de l'hégémonie. Kymlicka, par exemple, fait état des influences que les institutions internationales ont eues sur la définition des « minorités nationales » dans les pays de l'Est. En effet, les États de l'Europe postcommuniste ont contribué, sans nécessairement l'avoir voulu, à la relecture de la Charte des Nations Unies et à l'inscription de la question de l'autonomie territoriale dans le texte de la Recommandation 1201 (1993) du Conseil de l'Europe. En s'appuyant sur des documents de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en...

pdf

Additional Information

ISSN
1911-0227
Print ISSN
0829-3201
Pages
pp. 174-178
Launched on MUSE
2007-04-23
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.