Abstract

Bien que les chercheures féministes aient identifié les facteurs juridiques qui servent à écarter les accusations d'agression sexuelle, nous soutenons que pour réaliser une analyse approfondie de la manière dont le droit pénal réagit par rapport aux survivantes d'agression sexuelle, il faut situer le problème dans un contexte sociopolitique élargi. Il y a eu, ces derniers temps, des glissements dans les domaines régis par l'État. L'influence de la globalisation a favorisé la montée des théories néo-libérales et néo-conservatrices dans les efforts de l'État visant à contenir et à contrôler les populations marginalisées. De plus en plus, les politiques et les pratiques de l'État adoptent des stratégies de « responsabilisation ». En nous fondant sur l'histoire d'une survivante, nous cherchons à révéler comment une approche néo-conservatrice du maintien de l'ordre public et une rationalité néo-libérale fondée sur la « responsabilisation » se conjuguent dans les cas d'agressions sexuelles. Notre analyse soulève ainsi des questions sur les possibilités de réaliser une véritable justice pour les femmes et les enfants victimisés par la violence sexuelle dans ce contexte sociopolitique actuel.

While feminist scholars have identified the factors within law that serve to disqualify claims of sexual assault, we maintain that a fuller appreciation of how the criminal justice system responds to sexual assault survivors requires locating this issue in its broader socio-political context. In recent years, the terrain on which the state operates has been shifting. Under the sway of globalization, neo-liberal and neo-conservative rationalities have gained ascendancy in the state's efforts to contain and control marginalized populations. In particular, state policies and practices are increasingly geared towards "responsibilization" strategies. By focusing on one survivor's story, our aim is to reveal how a neo-conservative "law and order" approach and a neo-liberal rationality premised on "responsibilization" play out in sexual assault cases. In the process, our analysis raises questions about the prospects of realizing justice for women and children victimized by sexual violence in this current socio-political context.

pdf

Additional Information

ISSN
1911-0235
Print ISSN
0832-8781
Pages
pp. 283-309
Launched on MUSE
2007-04-18
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.