Abstract

L'analyse, par l'administration de la GRC, de certaines incohérences au niveau des services de police communautaires au cours des années 1990 constitue en quelque sorte le point de départ pour l'adoption, vers la fin de l'an 2000, d'une démarche visant une application de la loi axée sur le renseignement. En effet, les dirigeants de la GRC ont identifié trois secteurs qui risquaient de poser des problèmes particulièrement délicats : les services de première ligne, la formation et la gestion intermédiaire. Or, on prévoit que ces « zones-problèmes » referont surface dans le cadre de la démarche axée sur le renseignement. L'auteur propose donc que l'adoption de nouveaux modèles et les initiatives de restructuration organisationnelle s'inscrivent dans des processus plus vastes d'alignement cyclique. Il présente également certaines conclusions à portée plus globale, dont la réaffectation et le déplacement éventuels de ressources (élaboration d'expertises et de savoirs) au sein du réseau des agences policières.

RCMP executive problematizations of community-policing misalignments during the 1990s created the conditions for adopting intelligence-led policing since late 2000. Executives identified three areas as acute problems: front-line acceptance, training, and mid-level management. These "sites" of executive problematization are expected to re-emerge under intelligence-led policing. As such, this article proposes that new model adoptions and subsequent organizational restructuring initiatives form part of broader cyclical alignment. This paper also discusses the broader implications of this study in terms of possible relocations of expertise and knowledge production at the agency-network level.

pdf

Additional Information

ISSN
1911-0219
Print ISSN
1707-7753
Pages
pp. 523-542
Launched on MUSE
2006-08-01
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.