Abstract

This essay examines Aboriginal longshoremen, most of whom belonged to the Squamish First Nation, on Burrard Inlet, British Columbia, from 1863 to 1939. Beginning with a consideration of the Squamish adaptation to wage labour in the mid-to-late nineteenth century, this essay analyses the ways in which Aboriginal workers negotiated the daily demands of waterfront work. Their encounter with the work process, labour politics, welfare capitalism, and class conflict are studied in depth. Despite intense competition from non-Aboriginal workers for limited job oppor tunities, Aboriginal longshoremen worked on Burrard Inlet for a long period of time; in addition to the daily demands of waterfront work, this essay also explores the strategies that Squamish dockers adopted to protect their positions on the waterfront. Often mentioned in the scholarly literature, but never studied in a systematic way, the 'Indian' waterfront provides a window into the importance of waged work to Aboriginal people on Burrard Inlet and the sophisticated ways that the Squamish responded to Canadian colonialism and capitalism.

La présente étude aborde la question des débardeurs autochtones, dont la plupart faisaient partie de la Première nation de Squamish, à Burrard Inlet, en Colombie-Britannique, de 1863 à 1939. Après avoir abordé l'adaptation des autochtones de Squamish au travail salarié au cours de la deuxième moitié du XIXe siècle, l'article analyse la manière dont les travailleurs autochtones géraient les exigences quotidiennes du travail dans un port; leur initiation aux processus et aux politiques du travail, au capitalisme social et à la lutte des classes sont étudiées de manière approfondie. Malgré une rivalité intense de la part des travailleurs non-autochtones pour les quelques emplois disponibles, les débardeurs autochtones ont travaillé à Burrard Inlet pendant longtemps. Outre les exigences quotidiennes du travail dans un port, cette étude analyse également les stratégies adoptées par les débardeurs autochtones de Squamish pour protéger leurs postes dans le port. Souvent mentionnée dans les recherches, mais jamais étudiée de manière systématique, l'étude du travail des Indiens dans les ports constitue un aperçu de l'importance du travail salarié pour les autochtones à Burrard Inlet ainsi que des méthodes élaborées dont se servaient les autochtones de Squamish pour réagir au colonialisme et au capitalisme canadiens.

pdf

Additional Information

ISSN
1710-1093
Print ISSN
0008-3755
Pages
pp. 53-78
Launched on MUSE
2006-03-23
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.