Abstract

Cette étude vise à évaluer la qualité des données administratives disponibles dans les provinces canadiennes, tout en mettant l'accent sur les renseignements nécessaires pour créer des systèmes intégrés. Nous comparons explicitement diverses approches en matière de mesure de la qualité, en indiquant dans quel cas le couplage des dossiers peut ou non se substituer à la méthode plus onéreuse de la seconde saisie des dossiers. Quarante-neuf études originales visant à évaluer les données administratives canadiennes (registres, résumés d'hospitalisation, demandes des médecins et médicaments sur ordonnance) sont résumées de manière structurée. Les registres, les résumés d'hospitalisation et les dossiers des médecins semblent généralement de qualité satisfaisante, bien qu'il reste beaucoup de travail à accomplir. La qualité des données n'a pas fait l'objet de variations systématiques entre les provinces. Des données primaires doivent être recueillies afin de vérifier les lieux de résidence et effectuer un suivi longitudinal dans les registres provinciaux. Les vérifications initiales des données pharmaceutiques se sont révélées prometteuses et doivent être poursuivies. É tant donné que les études fondées sur le couplage des dossiers étaient prudentes dans leurs conclusions en matière de fiabilité, la réduction du nombre de secondes saisies qui prennent beaucoup de temps semblerait faisable dans bien des cas. Enfin, il pourrait être possible d'étendre la portée des données administratives de manière à étudier l'état de santé, ainsi que les soins de santé pour certaines conditions chroniques. Le potentiel de recherche des milieux riches en informations qui sont en train d'être créés permet de souligner l'importance de la qualité des données. Les auteurs tiennent à remercier le centre de recherche de l'hôpital St. Boniface General pour l'aide fournie. Les auteurs remercient également Jo-Anne Baribeau et Phyllis Jivan pour la préparation du manuscrit. Une partie de cette étude a été présentée, en 2001, au symposium de Statistique Canada intitulé << 18th International Symposium on Methodological Issues and Workshops >> , tenu à Ottawa, du 16 au 19 octobre 2001.

This review evaluates the quality of available administrative data in the Canadian provinces, emphasizing the information needed to create integrated systems.We explicitly compare approaches to quality measurement, indicating where record linkage can and cannot substitute for more expensive record re-abstraction. Forty-nine original studies evaluating Canadian administrative data (registries, hospital abstracts, physician claims, and prescription drugs) are summarized in a structured manner. Registries, hospital abstracts, and physician files appear to be generally of satisfactory quality, though much work remains to be done. Data quality did not vary systematically among provinces. Primary data collection to check place of residence and longitudinal follow-up in provincial registries is needed. Promising initial checks of pharmaceutical data should be expanded. Because record linkage studies were ''conservative'' in reporting reliability, the reduction of time-consuming record re-abstraction appears feasible in many cases. Finally, expanding the scope of administrative data to study health, as well as health care, seems possible for some chronic conditions. The research potential of the information-rich environments being created highlights the importance of data quality.

pdf

Additional Information

ISSN
1710-1107
Print ISSN
0714-9808
Pages
pp. 153-170
Launched on MUSE
2005-07-11
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.