In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

Francophonies d'Amerique 18.1 (2004) 5-19



[Access article in PDF]

Intégration des arts au programme de français en milieu francophone minoritaire:

Bénéfices pour tous les apprenants et apprenantes

Université de Moncton

À l'aube du XXIe siècle, éducateurs, éducatrices et parents d'élèves vivant en milieu francophone minoritaire s'interrogent sur le genre d'éducation qui répondra le mieux aux problèmes liés à l'identité et au sentiment d'appartenance culturelle vécus par la population francophone en milieu minoritaire. Il va sans dire que toute éducatrice et tout éducateur en milieu francophone minoritaire veulent, a priori, que l'élève soit à l'aise au sein de la culture francophone et que l'utilisation de la langue française soit naturelle pour lui. Or, quand l'enseignante ou l'enseignant fait le lien entre la langue française et un enseignement pertinent et intéressant pour l'élève, il aide cet élève à développer un sentiment d'appartenance et d'identification personnelle à cette culture. Le défi, pour l'enseignante ou pour l'enseignant, consiste donc à savoir choisir les stratégies pédagogiques qui, d'une part, assureront l'apprentissage du français grâce à des activités constructives et intéressantes pour l'élève et qui, d'autre part, stimuleront l'identité et le sentiment d'appartenance culturelle.

Plusieurs éducatrices et éducateurs, ayant à cœur la vitalité linguistique en milieu minoritaire, ont relevé certaines pratiques pédagogiques qui ont eu un effet sur la conscience et l'identité culturelle. Parmi celles-ci figurent des activités où les arts (arts visuels, musique, danse et art dramatique) sont intégrés à la journée scolaire et plus particulièrement au programme de langue. De fait, plusieurs guides pédagogiques, employés au primaire et au secondaire pour éveiller le sentiment culturel chez l'apprenant ou l'apprenante ou pour le sensibiliser au multiculturalisme, contiennent des activités artistiques, musicales et théâtrales (Duffy et Duffy, 1997; Mc Cluskey, 1992; Nichols et Honig, 1997). Bien des recherches montrent qu'une des raisons d'insérer les arts dans les matières scolaires est que l'interprétation dans tous les domaines artistiques est un moyen d'expression intéressant et agréable pour les élèves qui a pour effet de stimuler et de motiver ceux-ci à apprendre leur langue et les mœurs de leur culture (Dominguez, 1991; Failoni, 1993; Foster, 1993; Lowe, 1997a et b, 1998a, 1998b; Ortuno, 1994; Purcell, 1992; Nuessel et Cicogna, 1991; Silnutzer et Watrous, 1990; Suthers et Larkin, 1997).

Problématique

S'il existe des études interdisciplinaires qui font état de certains bénéfices du point de vue de l'apprentissage, de l'enseignement et du développement identitaire, les études systématiques déterminant les éléments contextuels qui doivent être présents afin de garantir le succès global de l'expérience interdisciplinaire arts/langue font quand [End Page 5] même défaut. De plus, il faudrait plus précisément déterminer les stratégies et les activités pédagogiques arts/langue qui contribuent le mieux à l'apprentissage et au développement identitaire tout en respectant les résultats d'apprentissage des programmes de langues et des arts. Aussi avons-nous effectué une étude sur l'intégration de la musique, des arts et des langues dans l'enseignement d'une classe de 3e année (N=26) en milieu francophone minoritaire, de manière à accroître la recherche déjà amorcée dans le domaine (Failoni, 1993; Kite, Smucker, Steiner et Bayne, 1994; Lowe, 1997a, 1997b, 1998a, 1998b, 1998c, 2000, 2002a, 2002b). Dans le but d'établir des comparaisons avec les études réalisées auparavant, cette étude en trois...

pdf

Additional Information

ISSN
1710-1158
Print ISSN
1183-2487
Pages
pp. 5-19
Launched on MUSE
2005-03-07
Open Access
No
Archive Status
Archived 2005
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.