In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

Francophonies d'Amerique 18.1 (2004) 21-35



[Access article in PDF]

Un modele pédagogique pour améliorer l'apprentissage des sciences en milieu linguistique minoritaire

Université de Moncton
Université de Moncton
Collège universitaire de Saint-Boniface
Université de Moncton

Lors de tests nationaux (Conseil des ministres de l'Éducation (Canada), 1999) et de tests internationaux (Programme international pour le suivi des acquis des élèves, 2001), les élèves du milieu minoritaire francophone canadien ont obtenu de plus faibles résultats en sciences que ceux du milieu majoritaire anglophone. Étant donné l'importance des sciences dans la société contemporaine, ces difficultés chez les élèves du milieu minoritaire francophone sont préoccupantes. De nos jours, les médias couvrent souvent des sujets polémiques tels le clonage humain, les manipulations génétiques, l'effet de serre, etc. Des connaissances de base en sciences, une compréhension des démarches de construction du savoir et un intérêt pour le domaine s'avèrent aujourd'hui nécessairespour capter et analyser ces informations de façon critique et participer aux débats sociétaux (Osborne, Simon et Erduran, 2002). De même, l'acquisition de connaissances approfondies en sciences et en technologie faciliterait la participation à l'économie contemporaine (The National Commission on Mathematics and Science Teaching for the 21st Century, 2000). Comme les minorités linguistiques ont souvent été désavantagées sur le plan économique comparativement aux majorités (Wagner et Grenier, 1991), les difficultés en sciences pourraient augmenter ces désavantages ou les perpétuer.

Plusieurs raisons pourraient expliquer les difficultés en sciences des élèves du milieu linguistique minoritaire, qu'il s'agisse de difficultés de nature universelle ou de limites particulières liées à ce type de milieu. Ainsi, en général, on constate souvent l'existence de problèmes d'apprentissage en sciences, en raison de l'enseignement magistral, du manque de formation des enseignants en sciences ou en didactique des sciences et de l'importance excessive accordée en classe aux mathématiques et au français (The National Commission on Mathematics and Science Teaching for the 21st Century, 2000).

Les limites langagières s'ajoutent aux difficultés générales de l'apprentissage des sciences chez les élèves du milieu minoritaire et elles pourraients'expliquer par le contact peu fréquent de ces élèves avec les aspects «littératiés» de la langue minoritaire (Hamers et Blanc, 2000).Ces limiteslangagières se concrétisent par un manque de vocabulaire et, surtout, par une compréhension partielle des messages scientifiques (Norris et Phillips, 2003). En effet, durant les cours de sciences, les élèves du milieu minoritaire ont des obstacles à surmonter puisque le langage y est hautement abstrait et à densité lexicale, c'est-à-dire qu'il y a une proportion élevée de mots difficiles dans chaque phrase (Lemke, 1990; Wellington et Osborne, 2001). [End Page 21]

Krashen (1998) et Boudreau et Dubois (1992) ont constaté pour leur part la présence d'une insécurité linguistique chez les élèves du milieu minoritaire. L'insécurité linguistique qui se manifeste quand les individus se sentent incapables de bien parler leur langue occasionne une baisse de l'estime de soi et une réduction de l'expression et de la productivité écrites (Boudreau et Dubois, 1992). Cette insécurité peut être causée par les corrections et les critiques que l'individu reçoit en utilisant la langue de la minorité. Ainsi, au lieu de risquer de faire des erreurs et d'être corrigé, l'individu parlera plutôt la langue de la majorité (Krashen 1998).

Dans le but d'améliorer l'apprentissage des sciences en milieu minoritaire, nous avons commencé à élaborer un modèle pédagogique...

pdf

Additional Information

ISSN
1710-1158
Print ISSN
1183-2487
Pages
pp. 21-35
Launched on MUSE
2005-03-07
Open Access
No
Archive Status
Archived 2005
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.