Abstract

Pour la France, le destin de son territoire Togo sous la tutelle des Nations Unies a créé un dilemme en 1956 qui semblait prendre une signification bien plus grande que sa petite taille suggérerait. Si le Togo britannique gagnait l'indépendance en joignant la Côte d'Or pour créer le Ghana, comment la France pourrait-elle justifier son administration continue? La solution qui s'impose est la terminaison de la tutelle de la France d'une mode qui a intégré son territoire dans l'union française par un référendum. La réaction internationale au référendum de 1956 et au rôle suivant des Nations Unies dans les élections législatives au Togo est le centre de cet article.

pdf

Additional Information

ISSN
1543-7787
Print ISSN
1539-3402
Pages
pp. 193-205
Launched on MUSE
2004-05-17
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.