We are unable to display your institutional affiliation without JavaScript turned on.
Browse Book and Journal Content on Project MUSE
OR

Find using OpenURL

Informations et initiatives
In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

Travailler pour la victoire, rêver à la paix

Les mains-d’œuvre en France durant la Première Guerre mondiale. Régulation, territoires, recompositions – Appel à communications, 19 septembre 2014

Le Comité d’histoire des administrations chargées du travail, de l’emploi et de la formation professionnelle (CHATEFP) prépare pour les 18 et 19 mai 2015 un colloque international et interdisciplinaire qui se tiendra à Paris et qui sera consacré aux mains d’œuvre ayant directement ou indirectement contribué à l’effort de guerre français au cours du premier conflit mondial. Cette rencontre privilégiera trois entrées : une étude de l’action de l’État dans la prise en charge de cette question ; une histoire sociale globale de ces mains-d’œuvres à l’échelle locale ; une analyse des différences de statuts (mains-d’œuvre civile, militaire, coloniale, étrangère…) et de leurs incidences sur les droits concrets de ces travailleurs, mais aussi de leurs effets à plus long terme sur le droit du travail et le droit social. Les propositions de contribution devront parvenir par voie électronique aux organisateurs avant le 19 septembre 2014.

Soumission des propositionsau CHATEFP : comite.histoire@travail.gouv.fr

Pourplus d’informations : http://centenaire.org/fr/espace-scientifique/colloquesseminaires/les-mains-doeuvre-en-france-durant-la-premiere-guerre

Imaginaires et pratiques de paix en temps de guerre (1914–1918) – Appel à communications, 15 septembre 2014

Rêver, vivre la paix au cœur de la Grande guerre : c’est à cette présence imaginaire et réelle de la paix dans la guerre que Stéphane Tison, de l’Université du Maine, et Jean-Michel Guieu, de l’Université Paris 1, ont décidé de consacrer un colloque international qui se tiendra à La Flèche, dans la Sarthe, les 15 et 16 octobre 2015. Au croisement de l’histoire des relations internationales, de l’histoire politique, de l’histoire sociale et de l’histoire culturelle, des échelles nationales à la micro-histoire, la rencontre devrait s’articuler autour de quelques axes : le souvenir de l’avant guerre, la paix rêvée, la paix comme expérience temporaire (des fraternisations aux permissions), la paix comme revendication et la paix à bâtir.

Envoi des propositions : Stéphane Tison, mél : Stephane.Tison@univ-lemans.fr et Jean-Michel Guieu, mél : Jean-Michel.Guieu@univ-paris1.fr

Pour plus d’informations : http://cerhio.univ-lemans.fr/spip.php?article197

Dissonances

« Entendre la guerre : sons, musiques et silences en 14–18 » – Exposition, Péronne, jusqu’au 16 novembre 2014

Depuis le 27 mars dernier l’Historial de la Grande Guerre, s’inscrivant dans la perspective très actuelle des sound studies, propose une exposition originale, visuelle et sonore, consacrée aux sons de la guerre, et à l’expérience sensible qu’en ont eue les combattants : du fracas des armes, des sirènes et des cris au silence de la paix retrouvée, de la voix des discours patriotiques aux pratiques musicales (de la musique militaire au jazz et à la chanson), à l’arrière comme au front ou encore dans les camps de prisonniers. Le catalogue est disponible depuis l’ouverture de l’exposition.

Pour plus d’informations : http://www.historial.org/Expositions/Expositions-en-cours/Entendre-la-Guerre/Presentation

Disorder : histoire sociale des mouvements punk/post-punk – Appel à communication, 15 septembre 2014

Dans le sillage des recherches récentes autour d’une histoire sociale du rock et des musiques populaires contemporaines, se tiendra les 3 et 4 avril 2015 à l’Université Paris Diderot, avec le soutien de l’Université Versailles Saint-Quentin et de New York University in Paris un colloque international consacré au mouvement punk et « post-punk », dont l’âge d’or se situe à la fin des années 1970 et au début de la décennie suivante. Il ne s’agira pas seulement d’analyser la dimension musicale, artistique et culturelle de ces courants et de leur postérité, mais d’en proposer une étude sociale et ethnographique (celles des groupes et de leurs publics), de resituer leur éclosion dans le climat économique, social et politique de ces années et de mesurer l’impact de ces formes d’expression sur des soci...



You must be logged in through an institution that subscribes to this journal or book to access the full text.

Shibboleth

Shibboleth authentication is only available to registered institutions.

Project MUSE

For subscribing associations only.