We are unable to display your institutional affiliation without JavaScript turned on.
Browse Book and Journal Content on Project MUSE
OR

Find using OpenURL

Introduction: The Influence of the School of St. Victor

From: Franciscan Studies
Volume 70, 2012
pp. 337-339 | 10.1353/frc.2012.0026

In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

De février à juillet 2010, à l’invitation de son directeur Fr. Michael Cusato, j’ai eu le grand bonheur d’être accueilli pendant six mois comme Doino Visiting Professor à l’intérieur du Franciscan Institute de St. Bonaventure University (USA, NY). Au pied des Monts Appalaches et à quelques pas de la rivière Allegheny, j’ai pu travailler dans une institution merveilleuse, qui depuis les travaux de Philotheus Boehner, Eligius Buytaert, Gaudens Mohan et Gedeon Gál, n’a cessé de s’illustrer dans l’histoire intellectuelle et religieuse de l’ordre franciscain. Là, entouré de l’aide amicale des cherceurs de l’Institut, Michael Cusato lui-même, Jean-François Godet-Calogeras, Robert Karis et Alison More, et de celle du directeur de la bibliothèque, Paul Spaeth, sans oublier Tamy Atwell, Daria Mitchell, Noël Riggs, Theresa Shaffer et Ann Tenglund dont l’obligeance efficace et généreuse m’a été précieuse, j’ai enquêté sur Alexandre de Hales et le rôle que la Summa fratris Alexandri a lui attribuée joua au xiiie siècle dans la transmission des textes et de la pensée des maîtres de Saint-Victor.

Vers la fin de mon séjour, grâce aux encouragements chaleureux et à l’aide efficace de Michael Cusato, un petit colloque s’est tenu les 16–17 juillet à l’occasion des fêtes de saint Bonaventure, sur l’influence de l’école de Saint-Victor sur les Franciscains au xiiie siècle: The Influence of the School of St. Victor Upon the Franciscans in the Thirteenth Century. Devant d’éminents spécialistes de l’histoire franciscaine, rassemblés pour la Summer School du Franciscan Institute, quatre chercheurs américains, bien connus pour leurs travaux sur l’école de Saint-Victor, ont accepté de présenter des recherches neuves sur la manière dont les œuvres d’Hugues et Richard de Saint-Victor ont été reçues au siècle suivant par deux maîtres franciscains à Paris, Alexandre de Hales et son disciple Bonaventure.

  • – Boyd Taylor Coolman, du Boston College (MA) a montré comment le De sacramentis d’Hugues a posé sa marque sur les sections de la Summa fratris Alexandri consacrées à la définition de la théologie: “The Victorine influence on Alexander of Hales’ Conception of Theology”;

  • – Paul Rorem, du Princeton Theological Seminary (NJ) a comparé Hugues de Saint-Victor et Bonaventure quant à la manière dont ils enracinent la sagesse théologique dans le fondement des Écritures saintes: “Bonaventure’s Ideal and Hugh of St. Victor’s Comprehensive Biblical Theology”; par la suite il a complété son intervention orale par une étude sur la notion de reductio, chez Hugues et Bonaventure: “Dionysian Uplifting (Anagogy) in Bonaventure’s Reductio”;

  • – Dale Coulter, de Regent University (VA) a exposé la dette fidèle de Bonaventure envers Richard quant aux diverses manières de décrire les étapes de l’ascension spirituelle: “The Victorine Sub-structure of Bonaventure’s Thought”;

  • – Grover Zinn, d’Oberlin College (OH) a suivi le fil qui relie les doctrines d’Hugues, de Richard et de Bonaventure sur la contemplation. Malheureusement sa communication passionnante n’a pu être jointe à ces actes;

  • – pour ma part, enfin, j’ai enquêté sur les écrits d’Hugues de Saint-Victor comme source de Thomas de Celano, dans les deux vitae principales qu’il a consacrées au poverello d’Assise: “De l’intégration au dépouillement: “Thomas de Celano et sa réception de quelques thèmes d’Hugues de Saint-Victor.”

En réunissant ces textes pour les Franciscan Studies, j’aimerais marquer ici ma profonde gratitude: d’abord aux auteurs eux-mêmes: alors qu’ils comptent parmi les meilleurs spécialistes de Saint-Victor au xiie siècle, ils ont accepté d’élargir leur champt d’études à un autre siècle et à une autre famille religieuse, pour démêler le jeu subtil et délicat des influences. Leurs contributions approfondissent et précisent le tableau de la réception victorine chez les franciscains, brossé deux ans plus tôt par Sylvain Piron lors d’un colloque dont les...



You must be logged in through an institution that subscribes to this journal or book to access the full text.

Shibboleth

Shibboleth authentication is only available to registered institutions.

Project MUSE

For subscribing associations only.