We are unable to display your institutional affiliation without JavaScript turned on.
Browse Book and Journal Content on Project MUSE
OR

Find using OpenURL

Intensive Exposure Experiences in Second Language Learning by C. Munoz (review)
In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

Cette monographie est un ouvrage collectif sous la direction de Carmen Muñoz. Sur le thème de l'exposition intensive dans l'apprentissage d'une langue cible, on se propose de jeter un regard sur les différents contextes d'apprentissage qui permettent une intensification du contact avec une langue seconde (L2). Divisé en quatre parties, l'ouvrage aborde différentes perspectives, à savoir l'apprentissage intensif d'un point de vue théorique (partie 1), l'enseignement intensif de L2 (partie 2), les perceptions des apprenants en contexte intensif (partie 3) et l'immersion en milieu naturel (partie 4).

Dans le chapitre 1 (partie 1), Raquel Serrano présente l'apparente contradiction des résultats sur la rétention de l'information à long terme du point de vue de la psychologie cognitive et du point de vue de l'acquisition d'une langue seconde. Il en ressort un besoin de forer la rétention à long terme lors d'un processus d'intensification surtout lorsque la période a été concentrée puisque bien que les résultats semblent probants à court terme, la rétention à long terme reste mal connue.

Dans le chapitre 2 (partie 2) Patsy Lightbown dresse le portrait historique de l'enseignement intensif de L2 au Québec. On y démontre comment les programmes d'immersion et d'intensification élaborés pour répondre à des besoins sociaux et politiques ont été reproduits et adaptés à l'échelle canadienne et ailleurs dans le monde. Le chapitre 3 de Laura Collins et Joana White porte sur l'écart dans le développement langagier en anglais intensif chez les élèves de 11-12 ans au Québec. On y démontre des gains similaires pour les élèves à la fin du parcours en intensif, malgré des écarts au départ. Les auteures expliquent ces gains par le contexte lui-même qui offre temps et opportunités déniant ainsi l'avantage au départ comme prédicteur de succès chez les débutants et laissant entrevoir la nécessité d'identifier les composantes de l'aptitude qui influent sur les aspects du développement en contexte intensif. Le chapitre 4 par Laura Collins, Joana White, Pavel Trofimovich, Walcir Cardoso et Marlise Horst présente certaines limites du modèle intensif se basant sur l'apprentissage de points grammaticaux complexes pour les francophones en démontrant le peu d'opportunités riches du contexte pour favoriser l'apprentissage de ces cibles. On souligne le fait que l'intensification seule ne peut être suffisante puisqu'une attention particulière devrait être portée aux structures problématiques pour les apprenants. Au chapitre 5, Joana White et Carolyn E. Turner observent chez les mêmes élèves les gains quantitatifs à l'oral, mais également qualitatifs (confiance en soi, aisance, utilisation de stratégies de communication). Le nombre d'heures d'enseignement plus élevé (10 fois plus d'heures pour l'intensif) y est cerné comme ayant une implication pédagogique directe sur le nombre d'opportunités de pratiquer, de comprendre et d'utiliser la langue expliquant les gains. Le chapitre 6 pour sa part est une perspective de l'intensification à travers l'exemple des É coles européennes (EE). Alex Housen présente la complexité du développement d'une L2 dans ce contexte, en démontrant que plusieurs axes en dehors du curriculum peuvent influencer le développement langagier, comme la langue parlée dans le pays de l'apprentissage ou la langue d'origine du locuteur.

Au chapitre 7, Carmen Muñoz ouvre la troisième partie sur les perceptions des apprenants quant à la signifiance du contexte intensif dans l'apprentissage de L2. Le rô le prédominant perçu pour la majorité des apprenants permet de croire que l'expérience intensive est signifiante à la fois pour le développement langagier et pour les apprenants eux-mêmes. Le chapitre 8 par Elsa Tragant porte sur l'évolution des croyances et des attitudes par rapport à L2 lors d'un séjour à l'étranger en Europe, ainsi que sur la perception que les participants ont d'eux-m...



You must be logged in through an institution that subscribes to this journal or book to access the full text.

Shibboleth

Shibboleth authentication is only available to registered institutions.

Project MUSE

For subscribing associations only.