We are unable to display your institutional affiliation without JavaScript turned on.
Browse Book and Journal Content on Project MUSE
OR

Find using OpenURL

Integration of Minority Migrant Workers in Lanzhou, China

From: Canadian Ethnic Studies
Volume 45, Number 3, 2013
pp. 117-131 | 10.1353/ces.2013.0050

Abstract

Abstract:

Past research on China’s migrant workers—those officially registered in agricultural households but work in the city—has shown that China’s hukou system, or registration system, restricts them from obtaining city household registration, without which access to social security is limited. Little research has been done on the integration of migrant workers of minority origin. Based on a 2011 survey of 1,090 minority migrant workers in Lanzhou, a northwestern city of China, this paper examines two aspects of integration: an objective one that measures access to social security benefits, and a subjective one that gauges the belief of inequity in employment opportunity. The paper argues that integration of minority migrant workers in China involves being treated equally in basic benefits as urbanites, and such treatment affects their sense of fairness in the labour market. The findings suggest that integration of minority migrant workers involves not only cultural or economic factors, but also issues of entitlement and sense of inequality.

Abstract:

La recherche sur les travailleurs migrants chinois - ceux qui ont été officiellement inscrits dans des familles d’agriculteurs, mais qui travaillaient en ville - a montré que le système chinois hukou, ou système d’enregistrement, limitait leur capacité à obtenir l’immatriculation dans des familles urbaines, indispensable pour avoir accès à la sécurité sociale. Il y a eu peu de recherche sur l’intégration de travailleurs migrants d’origine minoritaire. À partir de l’enquête de 2011 sur 1.090 d’entre eux à Lanshou, une ville du Nord de la Chine, cet article porte sur deux aspects de leur intégration : l’un, objectif, mesure leur accès aux bénéfices de la sécurité sociale, l’autre, subjectif, évalue à quel point ils voient de l’iniquité dans leurs perspectives d’emploi. Nous défendons ici le fait que l’intégration de travailleurs migrants appartenant à des minorités chinoises comprend le fait d’être traité comme les autres sur la base de bénéfices en tant qu’urbains, et que ceci affecte leur sens d’équité dans le marché du travail. Nos conclusions donnent à penser que l’intégration de ces travailleurs ne se résume pas à des facteurs culturels et économiques, mais comprend aussi des questions sur les droits et un sens de l’inégalité.



You must be logged in through an institution that subscribes to this journal or book to access the full text.

Shibboleth

Shibboleth authentication is only available to registered institutions.

Project MUSE

For subscribing associations only.