We are unable to display your institutional affiliation without JavaScript turned on.
Browse Book and Journal Content on Project MUSE
OR

View HTML

Download PDF

"It Would Be Best to Leave Us Alone": First Nations Responses to the Canadian War Effort, 1914-18
Abstract

Abstract:

Early histories of the Great War emphasized the more patriotic and enthusiastic contributions of First Nations to the Canadian war effort. Situated in a more recent historiography, the present work applies new anecdotal and statistical evidence to explore the ambivalence and resistance that characterized the wartime responses of countless other First Nations peoples. First Nations responses to patriotic funding drives and to enlistment in particular were informed by a complex set of priorities and circumstances that both reflected and differed from those of Euro-Canadians. On balance, it can be said that First Nations peoples demonstrated significant reticence towards the war effort, and that the apparent enthusiasm of some was seldom driven by patriotism. While the country's Indigenous war heroes deserve a prominent place in Canadian history, then, the stories of those people who did not respond to the war effort with enthusiasm must also be told in order to understand the heterogeneity of First Nations' Great War experiences better.

Abstract:

Des récits datant de la Première Guerre mondiale mettent l'accent sur la contribution patriotique et enthousiaste des Premières Nations aux efforts de guerre canadiens. Se fondant sur une historiographie plus récente, le présent article présente de nouvelles données anecdotiques et statistiques afin de mettre en lumière l'ambivalence et la résistance qui ont caractérisé la réaction d'innombrables autres membres des Premières Nations durant cette guerre. De plus, la réaction des Premières Nations aux campagnes patriotiques de collecte de fonds et en particulier à l'enrôlement dans l'armée était orientée par un ensemble complexe de priorités et de circonstances qui reflétaient celles des Euro-Canadiens tout en en différant. On peut désormais avancer que les membres des Premières Nations ont été très réticents vis-à-vis l'effort de guerre et qu'un sentiment patriotique était rarement à l'origine de l'enthousiasme apparent de certains. Quoique les héros de guerre autochtones de notre pays méritent une place importante dans l'histoire canadienne, les récits de tous ceux qui n'ont pas participé avec enthousiasme à l'effort de guerre doivent également être connus afin que l'on puisse mieux comprendre l'hétérogénéité de l'expérience de guerre des Premières Nations durant la Grande Guerre.