restricted access Chapitre 6 - Les sources de difficultés d'articulation emploi-famille et le temps de travail
In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

197 CHAPITRE 6 Les sources de difficultés d’articulation emploi-famille et le temps de travail : résultats d’une enquête multisectorielle INTRODUCTION..................................................................................................199 La recension des écrits...............................................................................201 La recherche et le questionnaire........................................................202 Les résultats de l’enquête.........................................................................203 Les sources de difficulté de conciliation.........................................................204 Le Modèle de la conciliation emploi-famille.................................206 Le modèle explicatif de la variable de conciliation (B10)...............................208 CHAPITRE 6 199 INTRODUCTION Nous l’avons vu, nombre de parents vivent des difficultés d’articulation entre les activit és parentales, familiales et professionnelles. De fait, un certain nombre de recherches témoignent du sentiment de manquer de temps exprimé par les parents de jeunes enfants (Tremblay, 2010d, e, f, 2008f, 2003a, b; Descarries et Corbeil, 1995) et certaines montrent qu’une forte proportion des parents qui occupent un emploi se sentent stressés parce qu’ils parviennent difficilement à concilier leurs obligations professionnelles et familiales. Quelques-unes de ces études indiquent que les mesures de conciliation emploi-famille les plus recherchées par les parents de jeunes enfants ont trait à la flexibilité des horaires; nous nous sommes d’ailleurs intéressée à la présence de telles mesures dans les organisations au Québec et nous en exposerons les résultats dans le chapitre suivant. Par ailleurs, la diversification des formes d’emplois (temporaire, autonome , sur appel, occasionnel) et d’horaires (temps partiel, horaires brisés, etc.) accroît d’autant les difficultés qu’éprouvent les parents à articuler emploi et famille. Lorsque des mesures dites de « conciliation emploi-famille » existent dans les organisations , il semble que ce soit surtout les femmes qui y participent, comme nous le verrons dans certains chapitres qui suivent; les hommes souhaitent y participer, mais craignent parfois de faire l’objet d’une certaine réprobation, plus ou moins ouverte, dans leur milieu de travail. Se prévaloir des congés pour raison familiale ou encore quitter le travail tôt pour aller chercher ses enfants, par exemple, risquerait d’être vu comme un manque d’engagement dans son travail et envers l’employeur. Les incertitudes à l’égard de l’attitude de collègues et de supérieurs en milieu de travail s’ajoutent aux difficultés concrètes que vivent les parents et il semble que cela accentue aussi les hésitations de certains pères à participer à la conciliation emploi-famille en profitant de mesures d’aménagement du temps de travail. Plusieurs jeunes pères s’impliquent malgré tout très activement dans la vie familiale, et c’est notamment le cas de ceux que nous avons interviewés dans nos recherches. Il nous paraît important de noter toutefois que si certains pères sont plus actifs sur le plan des responsabilités parentales, ce n’est pas nécessairement le cas de tous, puisque les attentes de la société à l’égard des pères et des mères semblent avoir moins changé qu’on serait parfois porté à le penser (Duxbury et Higgins, 1991; Duxbury et al., 1994). En ce qui concerne les difficultés de conciliation emploi-famille en général, certaines études estiment que les caractéristiques de l’emploi sont déterminantes dans le conflit emploi-famille et que le soutien du conjoint serait plus important que le soutien organisationnel (Guérin et al., 1997). D’autres mettent plutôt l’accent sur l’importance de la catégorie socioprofessionnelle comme facteur de différenciation de la participation des hommes et des femmes aux responsabilités parentales comme aux responsabilités professionnelles , puisque ces deux éléments sont en quelque sorte des vases communicants. Si l’on participe davantage à l’un, il peut arriver que l’on participe moins à l’autre; dans certains couples, il peut y avoir bien sûr équilibre et participation équivalente, mais ce n’est pas toujours le cas. Nous nous sommes donc intéressée à ces diverses dimensions Conciliation emploi-famille et temps sociaux 200 dans nos recherches, qui portent sur un grand nombre de secteurs d’activité (santé, éducation, ministères du secteur public, organisations privées1 ). Dans les organisations, aujourd’hui, on a l’impression que le fonctionnement quotidien relève encore d’un modèle organisationnel et d’un style de gestion présumant que les responsabilités familiales constituent un domaine qui ne concerne pas l’employeur. On a l’impression que l’articulation emploi-famille, même si l’on en parle sur la...


pdf

Subject Headings

  • Work and family -- Government policy -- Europe.
  • Work and family -- Government policy -- Québec (Province).
  • Work and family -- Government policy -- Canada.
  • You have access to this content
  • Free sample
  • Open Access
  • Restricted Access