In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

27 CHAPITRE 1 La famille et le travail : une relation d’interdépendance INTRODUCTION....................................................................................................29 UNE RELATION D’INTERDÉPENDANCE ENTRE LA FAMILLE ET LE TRAVAIL.......................................................................................................32 Une relation qui ne date pas d’hier..................................................................32 Une relation plus conflictuelle que jamais.......................................................34 Une relation mise en évidence surtout par l’entrée des femmes sur le marché du travail..................................................................................34 Une relation fondée sur les rapports sociaux de sexe.......................................36 Une relation à comprendre comme un objet d’étude en soi.............................36 Une relation socialement construite................................................................38 CHAPITRE 1 29 INTRODUCTION1 Au cours des dernières années, de nombreuses études réalisées au Québec et ailleurs ont mis en lumière l’intensification d’un conflit entre emploi et famille2 . Ce conflit s’explique par le manque de temps auquel sont confrontés les parents et qui les oblige à faire un arbitrage entre les moments qu’ils affectent au travail et ceux qu’ils consacrent ou qu’ils souhaitent consacrer – à la famille et à d’autres activités (politiques , sociales, culturelles). Ce sont souvent ces dernières activités qui sont exclues; les parents commencent par les remettre à plus tard et finissent par les exclure complètement de leur vie. On pourrait croire que les parents n’ont plus de difficulté, aujourd’hui, à concilier emploi et famille puisque le Québec dispose d’une politique familiale et que le gouvernement canadien a prolongé le congé de maternité (qui est maintenant d’un an), mais il n’en est rien. En fait, une fois le congé parental et de maternité terminés, qu’il soit de six mois ou d’un an, la vraie conciliation entre les activités parentales et professionnelles commence. Or, comme les services publics de soutien à la famille et autres mesures ne sont pas parfaitement adaptés aux nouvelles réalités du travail, les difficultés peuvent parfois être importantes. En effet, les services de garde offrent des heures d’ouverture limitées (généralement de 7 h à 18 h), alors que les horaires de travail sont de plus en plus variables, puisque les heures d’ouverture des services publics et des commerces privés s’accroissent, de sorte qu’il est souvent difficile pour les parents de régler des problèmes administratifs avec l’État ou d’avoir accès à certains services de santé en dehors de leurs heures de travail. Par ailleurs, les entreprises elles-mêmes offrent peu de flexibilité d’horaire à leurs employés, comme nous avons pu le constater dans des recherches que nous avons menées (Tremblay, 2010e; Tremblay et Amherdt, 2003; Tremblay et Vaillancourt-Laflamme, 2003); cela occasionne aussi des difficultés pour les parents qui souhaitent souvent avoir des horaires plus flexibles pour se faciliter la vie. Enfin, la division sexuelle du travail entre les hommes et les femmes ne s’est pas modifiée considérablement, ce qui fait que les femmes continuent d’assumer l’essentiel des responsabilités familiales et des tâches domestiques (Institut de la statistique du Québec, 2009; Tremblay et Vaillancourt-Laflamme, 2003; Tremblay, 2004c, 2003a). Plusieurs études ont par ailleurs souligné le fait que ce conflit entre les heures de travail et le temps que l’on souhaite affecter à la famille et à d’autres activités entraîne des conséquences néfastes non seulement pour les employés, mais aussi pour les employeurs. Pour les employés, les effets peuvent se traduire par des problèmes de 1. Divers assistants de recherche et des étudiants ont collaboré à certains chapitres et certaines recherches présentées dans ce livre et nous l’indiquerons lorsque c’est le cas. Nous remercions le CRSH et le FQRSC qui ont tous deux financé certaines recherches ayant contribué à ce livre. 2. Parmi les études québécoises et canadiennes, mentionnons : Descarries et al. (1995b); Guérin et al. (1996, 1994a); Fahmy (1992); FTQ (1995a); Secrétariat à la famille (1994); Conseil du statut de la femme (1990); Frederick (1995); MacBride-King (1990); Paris (1989); Lero et al. (1992, 1993); Lee et al. (1994, 1992), Tremblay (2010a, d, e, f). Conciliation emploi-famille et temps sociaux 30 relations familiales et affectives, par un manque de satisfaction au travail, ainsi que par des problèmes de santé et de stress. Pour les employeurs, les inconvénients sont, entre autres, le coût économique de l’absentéisme, les pertes liées à une diminution de la motivation et du rendement, la résistance...

pdf

Additional Information

ISBN
9782760533967
Related ISBN
9782760533950
MARC Record
OCLC
844939638
Pages
414
Launched on MUSE
2013-05-20
Language
French
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.