In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

© 2009 – Presses de l’Université du Québec Édifice Le Delta I, 2875, boul. Laurier, bureau 450, Québec, Québec G1V 2M2 • Tél.: (418) 657-4399 – www.puq.ca Tiré de: Recherche sociale, 5e éd., Benoît Gauthier (dir.), ISBN 978-2-7605-1600-7 • D1600N Tous droits de reproduction, de traduction et d’adaptation réservés Chapitre 11 L’éthique en recherche sociale Jean Crête L’homme est le seul être connu de nous qui puisse avoir une responsabilité. En pouvant l’avoir, il l’a. Hans Jonas Si les débats sur ce qui constitue une véritable connaissance scientifique dans le domaine des relations sociales tendent à s’atténuer, les controverses sur le jeu des valeurs dans l’enquête scientifique et sur les considérations éthiques qui influencent ou devraient influencer le chercheur se sont accentuées, ces dernières décennies. Bower et De Gasparis relient ce phénomène à la montée des mouvements pour les droits de la personne et à la croissance de l’activité gouvernementale dans le domaine de la recherche depuis la Deuxième Guerre mondiale1 . Ces préoccupations proviennent d’abord de l’expérimentation dans les sciences biomédicales, notamment en réponse aux atrocités commises au nom de la science durant l’intervalle nazi en Allemagne. Les normes développées pour les sciences biomédicales ont progressivement été revues 1. Robert T. Bower et Priscilla De Gasparis, Ethics in Social Research, New York, Praeger Publishers, 1978, p. 3. 286 Jean Crête© 2009 – Presses de l’Université du Québec Édifice Le Delta I, 2875, boul. Laurier, bureau 450, Québec, Québec G1V 2M2 • Tél.: (418) 657-4399 – www.puq.ca Tiré de: Recherche sociale, 5e éd., Benoît Gauthier (dir.), ISBN 978-2-7605-1600-7 • D1600N Tous droits de reproduction, de traduction et d’adaptation réservés et appliquées aux sciences du comportement. Les associations professionnelles (anthropologues, politologues, psychologues, évaluateurs, etc.) ont peu à peu adopté des règles de conduite professionnelles. En outre, les administrations dispensant des fonds publics pour la recherche ont également établi des règles éthiques que les chercheurs doivent s’engager à suivre pour avoir accès à ces fonds2 . De plus, un certain nombre de lois, à portée générale comme les lois sur les droits et libertés des personnes, sont venues étayer ces préoccupations. Dans ce chapitre, nous étudierons quelques problèmes qui surviennent lorsque nous essayons de préciser les obligations et responsabilités du chercheur envers la société, la communauté scientifique et les participants aux recherches. Notons dès le départ qu’il n’y a pas de solution simple ou factuelle aux problèmes abordés ici. Il n’y a pas de formule décrivant strictement ce que doit être la conduite du chercheur dans chaque situation3 . Il existe, par ailleurs, un ensemble de principes que l’on s’attend de voir respectés par le chercheur en action. L’objectif des scientifiques c’est, ou du moins ce devrait être, de contribuer au développement des connaissances scientifiques. La poursuite de cet objectif passe par un travail ardu et frustrant, et c’est le défi de la découverte ou la satisfaction de résoudre un problème qui stimule toute cette activité. Étant donné la formation du scientifique, on ne doit pas s’étonner que la société attende de ce dernier des recherches dont les résultats lui soient bénéfiques. Le savant a donc le devoir d’analyser des phénomènes importants . Le chercheur est toutefois limité par les ressources tant intellectuelles que matérielles dont il peut disposer. Envers la communauté scientifique, le chercheur a des responsabilités précises: il doit notamment informer ses collègues des procédures suivies pour en arriver aux résultats décrits. Un autre principe éthique que le chercheur est censé suivre, c’est de ne pas empiéter sur les droits des personnes participant aux recherches et de ne pas affecter leur bien-être; les participants ne doivent pas être maltraités ou lésés en prenant part à une recherche. Le scientifique a au moins trois bonnes raisons pour ne pas nuire aux participants4 : 1) d’abord, notre société reconnaît aux individus des droits garantis par la loi et par ses valeurs morales; 2. Les organismes publient leurs directives sur leur site Web. On...

pdf

Additional Information

ISBN
9782760520080
Related ISBN
9782760516007
MARC Record
OCLC
444731580
Pages
780
Launched on MUSE
2013-01-01
Language
French
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.