In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

© 2005 – Presses de l’Université du Québec Édifice Le Delta I, 2875, boul. Laurier, bureau 450, Sainte-Foy, Québec G1V 2M2 • Tél.: (418) 657-4399 – www.puq.ca Tiré de: Les transferts massifs d’eau, Sous la direction de Frédéric Lasserre, ISBN 2-7605-1379-3 • D1379N Tous droits de reproduction, de traduction et d’adaptation réservés CHAPITRE LES TRANSFERTS D’EAU EN IRAN COMMENT EXPORTER EN PÉRIODE DE SÉCHERESSE ? 17 Frédéric Lasserre1 Le premier projet d’exportation d’eau de l’Iran vers le Koweït est né en 1993 : l’Iran envisageait à l’époque de transférer 750 000 m3 d’eau par jour au Koweït. Les autorités iraniennes nient qu’il y ait eu accord à cette époque. Un autre projet prévoyait la vente de 430 000 m3 par jour au Qatar, grâce à un aqueduc longeant la côte du golfe sur 550 km, avant de traverser le golfe sur un segment de 210 km pour rejoindre le Qatar. La compagnie allemande Lahmeyer avait été abordée pour ces deux chantiers, qui ont finalement été abandonnés. Une étude similaire envisageait l’exportation depuis la rivière Karoun vers les villes côtières de l’Arabie saoudite et Riyad. 1. Je remercie Mohsen Saberian, étudiant au doctorat à l’Université Laval, pour son aide dans la recherche nécessaire pour la rédaction de ce chapitre. © 2005 – Presses de l’Université du Québec Édifice Le Delta I, 2875, boul. Laurier, bureau 450, Sainte-Foy, Québec G1V 2M2 • Tél.: (418) 657-4399 – www.puq.ca Tiré de: Les transferts massifs d’eau, Sous la direction de Frédéric Lasserre, ISBN 2-7605-1379-3 • D1379N Tous droits de reproduction, de traduction et d’adaptation réservés 384 Les transferts massifs d’eau De nouvelles négociations ont débuté entre Iran et Koweït en 20002, et une entente a été paraphée le 13 décembre 2003, confirmée par un contrat formel signé le 23 janvier 2004. Le projet est imposant: entre 1,5 et 2,5 milliards de $ d’investissements, et des retombées financières importantes mais non divulguées pour l’Iran. On peut cependant s’étonner du projet iranien, dans un contexte de rareté croissante de l’eau sur son territoire, rareté imputable à une croissance démographique rapide et à une sécheresse récurrente depuis plusieurs années. Certes, le Khouzistan fait figure, en Iran, de province où l’eau abonde, mais la région souffre elle aussi de difficultés de gestion de la ressource. De plus, des opposants à la vente d’eau au Koweït avancent que cette eau serait plus utile pour les Iraniens que pour les étrangers. L’annonce du projet a provoqué une vive colère parmi les habitants de certaines régions qui s’estiment lésés par la politique de transferts intérieurs d’eau, une politique appliquée par Téhéran depuis de nombreuses années. Ce transfert vers le Koweït était-il un bon choix pour le gouvernement iranien ? La forte priorité accordée par celui-ci aux transferts massifs d’eau comme outil de gestion de l’eau est-elle viable ? Correspond-elle à un réel besoin, ou sert-elle de paravent à la satisfaction d’autres intérêts ? 1. UN PROJET D’EXPORTATION, OUTIL D’UNE DIPLOMATIE RÉGIONALE? 1.1. L’IRAN, PAYS OÙ L’EAU ABONDE Le projet conclu entre l’Iran et le Koweït prévoit le transfert de 865 000 m3 d’eau par jour depuis la rivière Karkheh, affluent du Tigre. Le prix de l’eau vendue au Koweït n’est pas encore déterminé, selon les comptes rendus de presse, ce qui paraît étonnant. Il semble cependant que ce prix variera en fonction de la disponibilité de la ressource : l’Iran se serait réservé le droit de modifier le contrat en fonction des éventuelles périodes de sécheresse. L’aqueduc vers le Koweït serait construit par Gulf Utilities Company , une filiale de Utilities Co., une entreprise britannique. Le coût total de la construction se situe entre 2 et 2,5 milliards $. D’une longueur de 540 km, l’aqueduc aurait un diamètre de 2,7 m sous le sol, et de 1,4 m sous la mer. De cette longueur, 330 km passeraient en...

pdf

Additional Information

ISBN
9782760518629
Related ISBN
9782760513792
MARC Record
OCLC
302391856
Pages
610
Launched on MUSE
2013-01-01
Language
French
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.