restricted access Partie 2 : La spécificité biologique du lait humain
In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

© 2006 – Presses de l’Université du Québec Édifice Le Delta I, 2875, boul. Laurier, bureau 450, Québec, Québec G1V 2M2 • Tél.: (418) 657-4399 – www.puq.ca Tiré de: Biologie de l’allaitement, M. Beaudry, S. Chiasson et J. Lauzière, ISBN 2-7605-1395-5 • D1395N Tous droits de reproduction, de traduction et d’adaptation réservés P A R T I E 2 La spécificité biologique du lait humain © 2006 – Presses de l’Université du Québec Édifice Le Delta I, 2875, boul. Laurier, bureau 450, Québec, Québec G1V 2M2 • Tél.: (418) 657-4399 – www.puq.ca Tiré de: Biologie de l’allaitement, M. Beaudry, S. Chiasson et J. Lauzière, ISBN 2-7605-1395-5 • D1395N Tous droits de reproduction, de traduction et d’adaptation réservés 92 Biologie de l’allaitement – Le sein  Le lait  Le geste ■ Objectifs À la fin de cette section, vous serez en mesure d’expliquer à une collègue : 1. quelques-unes des propriétés uniques (spécificité) du lait humain pour les nourrissons en ce qui a trait a) aux principaux aspects de l’évolution rapide du volume et de la composition du lait dans les jours qui suivent la naissance ; b) aux principaux facteurs responsables des variations éventuelles du volume et de la composition du lait humain tout au long de la lactation ; c) aux principaux éléments nutritifs et autres constituants du lait et à leurs principales fonctions ; d) aux principales différences entre la valeur nutritive du lait humain et celles des divers substituts du lait maternel ; e) aux principales propriétés immunologiques du lait humain et à leurs principaux mécanismes d’action ; f ) aux principales différences entre les propriétés immunologiques du lait humain et celles des substituts du lait maternel ; 2. la portée pratique des effets du régime alimentaire de la mère sur sa production de lait ; 3. la portée pratique des effets de l’état nutritionnel de la mère sur sa production de lait ; 4. certains effets physiologiques possibles d’un allaitement exclusif comparativement à un allaitement mixte au cours des premiers mois. © 2006 – Presses de l’Université du Québec Édifice Le Delta I, 2875, boul. Laurier, bureau 450, Québec, Québec G1V 2M2 • Tél.: (418) 657-4399 – www.puq.ca Tiré de: Biologie de l’allaitement, M. Beaudry, S. Chiasson et J. Lauzière, ISBN 2-7605-1395-5 • D1395N Tous droits de reproduction, de traduction et d’adaptation réservés Le lait humain, comme celui de tous les mammifères, est propre à l’espèce. On pourrait le concevoir comme le prolongement extra-utérin de la circulation placentaire. Il contient tous les éléments nécessaires pour assurer la croissance et le dév eloppement du nourrisson. À aucun autre moment de la vie e xtra-utérine on ne dépendra d’un seul aliment pour satisfaire tous ses besoins. La composition et le v olume du lait év oluent rapidement dès la naissance pour répondre aux besoins du nourrisson. Cette évolution est souvent d’une importance considérable pour la capacité d’adaptation ph ysiologique du nouveau-né à la vie extra-utérine. Au chapitre 5, nous soulignerons les principales variations normales dans la composition et le volume du lait humain. Chacune de ses composantes principales qui y sera traitée sera reprise aux chapitres 6 ou 7 quant à ses caractéristiques une fois l’allaitement établi, soit pendant la période la plus longue de la lactation. Le chapitre 6 insistera sur la riche teneur du lait humain en nutriments et sur leur spéci- ficité, alors que le chapitre 7 fera état de ses principales composantes aux propriétés anti-infectieuses et immunologiques. Toutes ces variations normales du lait humain signifient aussi que des techniques appropriées d’échantillonnage doivent être utilisées pour obtenir des données valides sur sa composition ou sur son volume. Les résultats présentés dans les chapitres 5, 6 et 7 pro viennent d’études ayant utilisé de telles techniques. Les préparations commerciales ont, quant à elles, toujours la même composition. 123 ...


pdf