In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

Analyse des risques intégrant les moyens de subsistance et les conséquences économiques de l’irrigation avec des eaux usées sur la santé Marites M. Tiongco, Clare A. Narrod et Kelly Bidwell RÉSUMÉ Ce chapitre offre un bref examen des méthodes et des approches pour évaluer les conséquences de l’utilisation des eaux usées pour irriguer les légumes. Les cinq objectifs suivants sont pris en compte: (a) analyser les connaissances, les attitudes et les perceptions des producteurs et des consommateurs pauvres quant aux risques associés à la contamination et à l’exposition aux pathogènes, ainsi que les conséquences économiques sur la santé et les moyens de subsistance; (b) analyser les coûts et les bénéfices des interventions sans traitement à l’échelle de la ferme (par exemple l’irrigation au goutte à goutte et cesser l’irrigation avant la récolte) et au niveau post-récolte (par exemple laver et désinfecter les légumes après la récolte); (c) identifier des interventions efficaces pour réduire les risques de maladies d’origine hydrique associées à l’utilisation des eaux usées pour l’irrigation ; (d) estimer la volonté des producteurs et des consommateurs de payer pour des interventions sans traitement, ou de les adopter, à différentes étapes le long de la chaîne alimentaire; et (e) évaluer les conséquences sur l’économie et les moyens de subsistance à long terme d’adopter ces interventions sans traitement qui sont identifiées comme étant efficaces et qui visent les producteurs et les consommateurs pauvres. Le chapitre se termine en faisant la synthèse d’un cadre méthodologique pour la collecte et l’analyse de données afin d’évaluer les effets sur les moyens de subsistance et les conséquences économiques des maladies causées par des pathogènes microbiens provenant des eaux usées. CHAPITRE 7 140 L’irrigation avec des eaux usées et la santé INTRODUCTION On estime que plus de 20 millions d’hectares de terres agricoles dans les pays en développement sont irriguées avec des eaux usées brutes ou diluées (voir le chapitre 1 et Jiménez et Asano, 2004; Scott et coll., 2004). Ensink et coll. (2004) ont déclaré que l’utilisation des eaux usées pour irriguer des cultures agricoles, notamment des cultures à grande valeur comme les fruits et les légumes, se pratique dans de nombreuses régions du monde en raison de la rareté des ressources en eau propre et parce que les eaux usées sont perçues par les petits producteurs comme un moyen bon marché d’améliorer la fertilité des sols et d’ajouter des éléments nutritifs essentiels à leurs cultures. Bien que les eaux usées présentent une grande valeur en éléments nutritifs, elles constituent aussi un risque pour la sécurité alimentaire en raison de la transmission possible de pathogènes (y compris des bactéries, des virus et des protozoaires) sur les fruits et les légumes qui représentent un danger potentiel pour la santé humaine. La consommation directe d’aliments cultivés dans des terres irriguées avec des eaux usées et l’ingestion de particules de sol découlant d’une mauvaise hygiène qui permet le transfert des particules de sol aux mains puis à la bouche (ne pas laver les mains sales avant de manger) sont des exemples de voies d’exposition aux microorganismes pathogènes à partir du fumier organique, des engrais,des pesticides et des effluents entraînant des maladies infectieuses comme la fièvre typhoïde, les infections au rotavirus, le choléra et l’hépatite A (IWMI, 2006; Scott et coll., 2004). De plus, les agriculteurs et les travailleurs qui œuvrent à l’irrigation peuvent avoir des infections aux helminthes et des maladies parasitaires en raison de leur contact direct avec des eaux usées non traitées et des sols contaminés, particulièrement s’ils sont exposés pendant une longue période (Ensink, 2006). Bien qu’ils en soient conscients, il est souvent difficile d’obtenir des agriculteurs,particulièrement des petits producteurs pauvres,de changer leurs comportements en utilisant des pratiques de réduction des risques pour l’irrigation avec des eaux usées, parce que la production alimentaire à l’aide d’eaux usées génère d’importantes possibilités de subsistance1 (Buechler et Devi,2005a,2005b; Hamilton et coll., 2005;Toze, 2006...

pdf

Additional Information

ISBN
9782760531611
Related ISBN
9782760531604
MARC Record
OCLC
867786041
Pages
490
Launched on MUSE
2013-01-01
Language
French
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.