In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

Contraintes non pathogènes liées à l’irrigation avec des eaux usées Manzoor Qadir et Christopher A. Scott RÉSUMÉ Le volume et l’ampleur des eaux usées urbaines générées par l’utilisation domestique , industrielle et commerciale de l’eau ont augmenté parallèlement à la croissance de la population, l’urbanisation, l’industrialisation, l’amélioration des conditions de vie et le développement économique. La plupart des gouvernements des pays en développement ne disposent pas de ressources suffisantes pour traiter les eaux usées. Par conséquent, malgré les restrictions officielles et les répercussions possibles sur la santé, les agriculteurs de nombreux pays en développement utilisent les eaux usées sous formes diluées, non traitées ou partiellement traitées et en retirent un large éventail de bénéfices. Outre les dangers microbiologiques, la pratique peut poser une variété d’autres risques potentiels: un ajout excessif et souvent déséquilibré d’éléments nutritifs dans le sol; l’accumulation de sels dans le sol (selon la source d’eau, particulièrement des sels de sodium); des concentrations plus élevées de métaux et de métalloïdes (notamment où il y a des industries) qui atteignent des niveaux phytotoxiques à long terme; de même que l’accumulation de nouveaux contaminants, comme les produits pharmaceutiques résiduels. Comme toutes ces possibilités de contraintes liées à l’utilisation des eaux usées varient considérablement selon les sites et les régions, il convient de bien contrôler la qualité des eaux usées, leurs sources et leur utilisation pour une évaluation localisée des risques et de leur atténuation. CHAPITRE 6 110 L’irrigation avec des eaux usées et la santé INTRODUCTION L’augmentation de la population, l’urbanisation, de meilleures conditions de vie et le développement économique ont conduit à une production de volumes d’eaux usées de plus en plus importants, issus des secteurs domestique, industriel et commercial (Asano et coll.,2007;Lazarova et Bahri,2005;Qadir et coll.,2009). Dans la plupart des pays en développement, les systèmes de drainage et d’évacuation des rejets urbains regroupent les eaux usées domestiques et industrielles. Bien que les gouvernements des pays en développement disent que la gestion de la qualité de l’eau demeure une priorité et une préoccupation majeure, la plupart d’entre eux ne disposent pas de ressources suffisantes pour traiter les eaux usées. En Inde, seulement 24 pour cent des eaux usées générées par les ménages et les industries sont traitées avant d’être utilisées en agriculture ou d’être rejetées dans les rivières (Minhas et Samra, 2003). Au Pakistan, seuls deux pour cent des eaux usées sont traitées (IWMI, 2003). On trouve des défis similaires dans d’autres régions de l’ Asie, de l’ Afrique et de l’ Amérique latine (Scott et coll., 2004). Dans la plupart des villes des pays en développement, il n’y a pas d’installations de traitement des eaux usées et lorsqu’il y en a, elles ne fonctionnent pas correctement (Qadir et coll., 2007). Par conséquent, des eaux usées partiellement traitées, diluées ou non traitées sont détournées puis utilisées par des agriculteurs urbains et périurbains pour faire pousser une gamme de cultures (Ensink et coll., 2002; Murtaza et coll., 2009). Contrairement à la situation de la gestion des eaux usées dans la majorité des pays en développement, l’utilisation d’eaux usées recyclées (traitées) a subi une croissance au cours des dernières années dans plusieurs pays du Moyen-Orient et de l’ Afrique du Nord, de la Méditerranée, et dans certaines régions des ÉtatsUnis , de l’ Amérique latine et de l’ Australie (Qadir et coll., 2007; USEPA, 2004). Malgré les restrictions officielles et les répercussions possibles sur la santé, les agriculteurs de nombreux pays en développement utilisent des eaux usées diluées, non traitées ou partiellement traitées parce que:ƒƒ Les eaux usées sont une source d’eau fiable, ou souvent la seule source disponible, pour l’irrigation durant toute l’année.ƒƒ L’irrigation avec des eaux usées permet souvent de réduire la nécessité d’épandre des engrais, car elles contiennent des...

pdf

Additional Information

ISBN
9782760531611
Related ISBN
9782760531604
MARC Record
OCLC
867786041
Pages
490
Launched on MUSE
2013-01-01
Language
French
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.