restricted access Chapitre 1 – La discussion au regard du développement de la pensée chez le jeune enfant
In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

C h a p i t r e 1 La discussion au regard du développement de la pensée chez le jeune enfant Andrée Boisclair, Nathalie Doré et Karine Lavoie Université Laval École oraliste de Québec pour enfants sourds Résumé Dans la discussion, les partenaires élaborent ensemble un propos, une argumentation sur un sujet donné. Le fait, pour l’humain, d’exprimer verbalement sa pensée est déjà source potentielle de complexification conceptuelle et de prise de conscience. Le fait d’avoir à interpréter, d’avoir à faire des hypothèses interprétatives au regard de l’énonciation de l’autre, pour peu que celle-ci comporte quelques complexités, peut encore être source d’avancement de la pensée. Le fait d’élaborer conjointement une argumentation, un propos peut être une source puissante de progrès, et ce, même si la conceptualisation de l’un n’est pas celle de l’autre, chacun, selon l’expression de Bloom et Tinker (2001), gardant son autorité. L’humain est naturellement un être de communication . Naturellement, il construit du sens, lit-on régulièrement dans les écrits constructivistes et socioconstructivistes. Tant la discussion doublant des activités signifiantes et complexes, que l’attention prêtée par l’adulte à l’expression verbale de la pensée de l’enfant en cours d’activité constructive que l’extension offerte à cette expression constituent des composantes indispensables d’une pédagogie développementale.  . Les fondements réflexifs de ce texte sont largement influencés par les collaborations soutenues et les analyses partagées avec les collègues de la direction et l’équipe enseignante de l’École oraliste de Québec pour enfants sourds. Cette école, fondée par le GRIES, est un lieu de recherche pour la conceptualisation et l’élaboration d’une pédagogie dévelop­pementale auprès de l’enfant ayant besoin d’un soutien particulier au regard du développement du langage, de la construction du monde et des­ apprentissages scolaires. 10 La littératie au préscolaire, une fenêtre ouverte vers la scolarisation Le développement se produit dans l’action, avons-nous appris des grands modèles constructivistes (Piaget, 1975, 1977 ; Piaget et Garcia, 1987) ou socioconstructivistes (Vygotski, 1997/1934 ; Werner et Kaplan, 1963 ; Wells, 2007a ; etc.). Plus précisément, il se produit dans l’interaction, dans la transaction du sujet agissant, opérant sur l’objet, l’objet situé dans un contexte donné. Cette transaction sur l’objet est le fait de l’être entier, cognitif, affectif, social, vivant et faisant graduellement sienne la culture de son milieu de vie (Bloom et Tinker, 2001). Si cette transaction menant à une complexification de la pensée est le fait du sujet structurant, c’est-àdire du sujet qui donne sens à l’objet selon ses représentations (pour Piaget, 1967/1992, il s’agit ici de l’assimilation de l’objet aux structures ou aux schèmes de pensée déjà développés), elle tient aussi de l’objet qui impose ses contraintes, lesquelles sont traitées selon les représentations développées par le sujet et peuvent provoquer un ajustement des schèmes de pensée (pour Piaget, 1967/1992, l’objet, par ses contraintes, engendre une certaine accommodation des schèmes de pensée ou « un ajustement actif »). Les modèles socioculturels de développement ont amplement montré que ce mouvement interactif, dialectique, entre le sujet et l’objet ne se produit pas en vase clos. Il y a plus. Le développement est aussi lié à l’entourage culturel et humain qui non seulement participe à la présentation de l’objet (que celui-ci soit concret ou abstrait), mais le module de façon à soutenir la transaction du sujet réfléchissant, en pensant avec celui-ci, en entretenant conjointement une zone de subjectivité partagée. Ainsi, cette tierce partie, l’autre, devient partie prenante du développement. Tout en restant le sujet qui structure l’univers, celui qui a l’autorité, selon  . Dans le modèle piagétien, les deux pôles, les processus d’assimilation et d’accommodation , amènent une structuration toujours plus complexe des schèmes cognitifs. Cette structuration ou plutôt ces structurations successives permettent chaque fois une approximation plus complexe de la réalité, une décentration toujours plus avancée et l’élaboration d’instruments logiques toujours plus puissants. Le modèle et les grands concepts piagétiens sont pr...


pdf

Subject Headings

  • Language arts (Preschool).
  • Education, Preschool.
  • Narration (Rhetoric) -- Study and teaching (Preschool).
  • Child development.
  • Child psychology.
  • You have access to this content
  • Free sample
  • Open Access
  • Restricted Access