In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

NOTICES BIOGRAPHIQUES Ellen Corin est chercheure émérite à l’Institut universitaire en santé mentale Douglas et professeure aux départements de psychiatrie et d’anthropologie de l’Université McGill. Elle est aussi psychanalyste clinicienne et membre de la Société psychanalytique de Montréal. Ses recherches effectuées en Afrique, au Québec et en Inde portent sur l’articulation de l’expérience subjective par la culture. Elles ont notamment porté, en Afrique, sur les repères culturels qui encadrent le devenir de la personne, les sys­ tèmes étiologiques traditionnels et les principes thérapeutiques à l’œuvre dans des groupes de possession par les esprits; au Québec, sur l’expérience subjective de la psychose et le rôle des facteurs sociaux et culturels dans son élaboration, ainsi que sur l’art de personnes souffrant de problèmes de santé mentale et son potentiel de médiation par rapport à la société en général; en Inde, sur la place de la culture dans l’élaboration de l’expérience de la psychose pour les patients et leurs proches, ainsi que sur la place d’expériences limites dans l’ascétisme incarné dans la figure des sadhus. En 1992, elle a créé l’équipe de recherche en partenariat Érasme. Marie-Laurence Poirel est chercheure invitée à l’École de service social de l’Université de Montréal et cochercheure dans le cadre de l’Alliance de recherche internationale universités et communautés – Santé mentale et citoyenneté (ARUCI-SMC). Elle collabore aux travaux de l’Équipe de re­ cherche et d’action en santé mentale et culture (Érasme) depuis plusieurs années. Ses recherches, développées à partir d’une perspective qualitative et participative, portent sur le rôle des savoirs d’expérience dans l’intervention , sur l’expérience du traitement médical et non médical chez les personnes qui vivent des problèmes de santé mentale graves et sur les espaces de résistance à la surmédicalisation de la souffrance psychique et sociale. 198 le mouvement de l’être Lourdes Rodriguez est professeure agrégée à l’École de service social de l’Université de Montréal. Elle dirige aussi l’Équipe de recherche et d’action en santé mentale et culture (Érasme) et l’Alliance de recherche internationale universités et communautés – Santé mentale et citoyenneté (ARUCISMC ). Ses recherches portent sur l’analyse des alté­ rations de l’expé­ rience et sur les processus de subjectivation associés aux problèmes de santé mentale graves, notamment à la psychose. Elles se fondent sur l’arti­ culation des pensées critique et herméneutique afin de mieux comprendre les univers de sens et d’action et les perspectives des personnes engagées, leurs expériences toujours ancrées dans un parcours de vie, et en prenant en compte le contexte et la pluralité des acteurs et des savoirs. Ses travaux ont contribué au développement de méthodes novatrices d’évaluation des impacts des pratiques et des politiques qui tiennent compte de la perspective des personnes utilisatrices des services de santé mentale. En tant que responsable du Groupe de travail sur la qualité des services dans la communaut é du Comité de la santé mentale du Québec, elle a publié, entre autres, Repenser la qualité des services en santé mentale: changer de perspective (2006). ...

pdf

Additional Information

ISBN
9782760530737
Related ISBN
9782760530720
MARC Record
OCLC
835772347
Pages
222
Launched on MUSE
2013-01-01
Language
French
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.