restricted access Chapitre 10 : Contagion entrepreneuriale et appropriation de la connaissance
In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

C h a p i t r e 10 Contagion entrepreneuriale et appropriation de la connaissance Veux-tu que, dans une armée de cent mille hommes, il ne puisse pas y avoir un seul homme timide? Crois-tu que le découragement de celui-ci ne puisse pas produire le découragement d’un autre; que le second, qui quitte un troisième, ne lui fasse pas bientôt abandonner un quatrième? Il n’en faut pas davantage pour que le désespoir de vaincre saisisse soudain toute une armée et la saisisse d’autant plus facilement qu’elle se trouve plus nombreuse. MONTESQUIEU, CXLIII e lettre persane L e déclin territorial relève de la fermeture de quelques entreprises ou du départ d’une entreprise clé, mais avant tout du découragement de quelques-uns qui se transmet de place en place, atteint les chefs de file, pour finalement entraîner toute la région, comme le rappelle Monstesquieu. Dans le même esprit, mais en sens contraire,© 2005 – Presses de l’Université du Québec Édifice Le Delta I, 2875, boul. Laurier, bureau 450, Sainte-Foy, Québec G1V 2M2 • Tél.: (418) 657-4399 – www.puq.ca Tiré de: Entrepreneuriat régional et économie de la connaissance, Pierre-André Julien, ISBN 2-7605-1329-7 • D1329N Tous droits de reproduction, de traduction et d’adaptation réservés 300 ENTREPRENEURIAT RÉGIONAL ET ÉCONOMIE DE LA CONNAISSANCE le dynamisme dépend d’abord de la volonté de quelques-uns, puis de la synergie développée avec d’autres acteurs apprenant à surmonter les obstacles et à mieux faire face à l’incertitude. Ces acteurs finissent par agir en réseaux pour accélérer cet apprentissage collectif, s’approprier l’information riche en vue d’innover et de faciliter l’obtention des ressources nécessaires pour l’action. L’innovation permet non seulement aux firmes mais aussi à la région de se distinguer, ce qui facilite les productions pour différents marchés et donc la création d’emplois. On passe ainsi du pessimisme ou de la résignation à l’optimisme collectif, au monde de l’imagination, comme nous le verrons à nouveau avec Montesquieu dans la conclusion, et à l’action, selon une trajectoire plus ou moins en spirale faite de reculs mais surtout de succès cumulatifs, ce que nous illustrons dans la figure 10.1. FIGURE 10.1 Comment l’apprentissage par les réseaux, la disponibilité du capital social et l’innovation concourent à dynamiser la région Cet apprentissage collectif et cette appropriation de l’information riche par le réseautage finissent par créer une atmosphère propice aux affaires qui permet de dépasser l’incertitude et l’ambiguïté tout en générant du capital social et une culture entrepreneuriale qui entretiennent à leur tour cette atmosphère et font finalement la différence entre Développement endogène Capital social et culture entrepreneuriale Innovation et caractère distinctif Apprentissage collectif par les réseaux© 2005 – Presses de l’Université du Québec Édifice Le Delta I, 2875, boul. Laurier, bureau 450, Sainte-Foy, Québec G1V 2M2 • Tél.: (418) 657-4399 – www.puq.ca Tiré de: Entrepreneuriat régional et économie de la connaissance, Pierre-André Julien, ISBN 2-7605-1329-7 • D1329N Tous droits de reproduction, de traduction et d’adaptation réservés CONTAGION ENTREPRENEURIALE ET APPROPRIATION DE LA CONNAISSANCE 301 le défaitisme ou l’attentisme et l’action. Une culture entrepreneuriale vigoureuse est donc la condition suffisante pour stimuler la création d’entreprises au-delà de ce que les entrepreneurs potentiels auraient pu vouloir et encore plus pour soutenir le changement dans les entreprises clés de la région, favoriser leur compétitivité, entraîner la transformation des firmes de soutien et, finalement, multiplier l’innovation dans les autres entreprises imitatrices. L’innovation explique l’insertion des PME et finalement de toute la région dans l’économie de la connaissance . L’importance du capital social, de la culture entrepreneuriale et de l’innovation est donc capitale pour renforcer le caractère distinctif des entreprises et des régions et permettre leur développement. Le capital social est ce sur quoi se fonde l’encastrement territorial et donc les transactions touchant les ressources à moindre coût ou plus facilement disponibles et l’information pour le démarrage et le développement des entreprises. Il offre des mod...


pdf