In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

114 Les étudiants africains et la littérature négro-africaine d’expression française 23 Esanzo de Bolamba et Leurres et Lueurs de Birago Diop Ce texte a été présenté lors du séminaire. J. Van Den Reysen Leurres et Lueurs de Birago Diop, Esanzo de Bolamba, deux recueils de poèmes qu’un monde semble séparer, et qui pourtant à la réflexion se révèlent étrangement connexes. Esanzo de Bolamba défie toute analyse rationnelle. Du moins, pour nous, il est vain de rechercher un sens dans ces poèmes qui se résument en une accumulation d’images parfois fort belles mais totalement incohérentes. L’Afrique, le Congo en l’occurrence, vit dans Esanzo, mais éclatée, déchiquetée, réduite à un invraisemblable cafarnaüm exotique. Tout cela semble spontané, « nègre » comme dirait M. Senghor, mais on se rend assez vite compte que Bolamba a lu et qu’il cherche à rééditer « l’écriture automatique » des surréalistes. Ce qui évidemment n’a que fort peu de rapport avec ce qu’on peut attendre d’un poète africain, surtout congolais. Birago Diop, par contre, est clair ; ses poèmes ont une forme rigoureuse, la plus rigoureuse même puisqu’il s’agit de sonnets. Mais l’Afrique, pays du poète, en est étrangement absente. L’accent est surrané, l’expression digne d’un romantique attardé. Même sur le plan de la littérature française, Birago Diop ne nous apporte rien ; on ne peut refaire Hugo ou Verlaine. Clarté de Birago Diop, obscurité de Bolamba, se rejoignent dans un même formalisme, éloignement de toutes préoccupations actuelles, générateur de stérilité. Si on ne peut reprocher à Diop de chanter son amour, au moins doit-on exiger de lui de le faire en Africain d’aujourd’hui. Quant à Bolamba, sa négritude est plutôt à l’usage des salons parisiens (cf. Préface de Senghor). En conclusion, ces deux poètes nous démontrent vers quelle impasse peuvent conduire des attitudes apparemment opposées. Leurres et Lueurs, l’échec d’un certain métissage culturel, Esanzo la faillite de l’irrationalisme soit-disant nègre. ...

pdf

Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.